leral.net | S'informer en temps réel

Drame de l’émigration clandestine : Thiaroye-sur-Mer prie pour ses 220 morts et 640 portés disparus

Le président de l’Association des clandestins rescapés et des familles affectées a annoncé devant la presse que de 220 fils de Thiaroye sur mer, candidats à l’émigration clandestine, sont déclarés morts et que 640 autres sont portés disparus. C’était lors de la journée de souvenir des migrants disparus de Thiaroye sur mer. L’association des clandestins rapatriés et familles affectées de Thiaroye sur mer a organisé une journée de sou­venir des migrants disparus de Thiaroye, ce weekend. Une journée qui a fait verser beaucoup de larmes aux parents présents. Lors de la pres­tation des enfants des portés dis­parus, certains parents n’ont ces­sé de verser des larmes. Pour certains, c’est un désarroi total mais ils es­pèrent toujours revoir leurs fils. Des prières ont été formulées pour les disparus mais aussi pour les morts.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Mai 2011 à 19:07 | | 2 commentaire(s)|

Drame de l’émigration clandestine : Thiaroye-sur-Mer prie pour ses 220 morts et 640 portés disparus
Baye Aly Diop, président de l’association, s’est largement prononcé sur le départ de ses deux enfants à qui il avait même donné l’autorisation d’emprunter les pirogues pour se rendre en Espagne. «Lorsque mon fils partait, il m’a demandé la permission et je l’ai laissé partir. C’était en 2006. Après leur départ, deux semaines plus tard, j’ai appelé un Mauritanien qui faisait partie du convoi pour s’enquérir de la si­tuation. Il m’a fait savoir que leur pirogue avait un problème de mo­teur, et qu’il se trouvait à Noua­dhi­bou. Plusieurs jours après, je l’ai vu à la télé, il était fatigué et deux policiers le tenaient par les épaules. Depuis lors, je ne l’ai plus revu, mais ils ne sont pas arrivés en Espa­gne», soutient le président de l’association des clandestins avant de poursuivre : «Ils étaient au total plus de 220 personnes déclarées décédées et 64O disparus.»
Face à l’incertitude qui plane sur le sort de leurs proches disparus, les familles de 68 portés disparus ont décidé de mettre sur pied cette association pour se lancer à la recherche de leurs proches. «Depuis lors, nous avons eu à rencontrer les autorités compétentes. Nous avons déposé des correspondances à la Prési­den­ce pour une rencontre avec le président de la République mais il n’y a eu aucune suite favorable», ex­plique le président de l’association.
Le président de l’Association des clandestins rapatriés et familles af­fectées de Thiaroye sur mer, Baye Aly Diop, informe encore : «Cer­tai­nes autorités comme celles du ministère de l’Intérieur et celles de tant d’autres ministères ont été contactées, elles nous ont dit qu’elles allaient nous apporter leur soutien. Mais à une condition : de ne point communiquer avec la presse. Raison pour laquelle depuis 4 ans nous sommes restés dans un silence total. Cependant nous avons com­pris leur jeu. L’Etat ne voulait pas nous venir en aide.» Mais la Croix-Rouge compte les soutenir et les accompagner dans la recherche de leurs proches.
lequotidien.sn



1.Posté par maimouna le 17/05/2011 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faites moins de gosses et éduquez les. là vous ferez un premier pas dans la résolution de vos problémes. les sénégalais font trop de gosses. l´explosion démographique est galopante et dangereuse. les gosses de la banlieu sont laissés en rade aussi bien par leurs parents qui ont du mal à les prendre en charge, que par l´état qui n´a pas de projets.

2.Posté par Galsen le 17/05/2011 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On est devant 1 triste situation qui ne mérite pas de critiques mais +tot k de consolation, donc stp maimouna corrige ta façon de parler et arrète de cracher aux gosses de la banlieue, ils sont + conscients k ce k tu penses...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image