leral.net | S'informer en temps réel

Électrification rurale : Le Dg de l’Aser promet un taux de 60% en 2017

Le Directeur de Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser), Antou Guèye Samba, a rassuré, ce mercredi, le ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables, Thierno Alassane Sall, sur les 60% du taux d’électrification rurale que s’est fixé le Président Macky Sall en 2017. Pour ce, des programmes d’électrification rurale ont été mis en place afin d’atteindre cet objectif.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Août 2015 à 09:10 | | 2 commentaire(s)|

Électrification rurale : Le Dg de l’Aser promet un taux de 60% en 2017
« Le taux d’électrification rurale sera de 60% en 2017, conformément à la volonté du président de la République », a déclaré, ce mercredi, le Directeur général, de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser) contrairement au moment de la création de l’Aser, en 1999, où le taux d’électrification rurale du Sénégal était de 5%. Ce taux, dit-il, est passé de 8% en 2000 à 24% en 2012. Antou Guèye Samba renseigne que « le personnel de l’Aser peut se glorifier d’avoir contribué à porter ce taux à 29% en 2014 ». En effet, des programmes ont été mis en place par le gouvernement afin d’atteindre les 60% de taux d’électrification rurale en 2017. « Il y a la mise en place d’un ensemble d’outils d’intervention dont la subvention du territoire en 10 concessions d’électrification rurale dont 6 attribuées à ce jour permettant de fournir un service électrique à 106 000 ménages d’ici 2017 », a dit le remplaçant de Modibo Diop à la tête de l’Aser.

Par ailleurs, M. Guèye Samba confie qu’il y a la mise en place des programmes d’urgence à côté de ses outils d’interventions classiques qui viennent en complément pour faciliter l’électrification de villages pôles de développement, chefs lieux de communauté rurale, afin d’atténuer les souffrances et réduire les délais d’attente des populations. Aussi, annonce-t-il qu'un programme d’un coût de 107 milliards de francs Cfa Ht est en gestation et va permettre d’atteindre 133 588 ménages au moins.

Pour ce qui est des régions de Thiès, Diourbel et la Casamance, il y a « le projet Inde phase 2, d’un coût de 27,5 millions dollars US, pour l’électrification par extension de réseau Mt de 216 villages par réseau et près de 17 000 ménages. À en croire, le ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, « c’est bien de faire de l’électrification rurale, mais surtout de faire en sorte que les Niayes, les vallées irriguées, puissent avoir des ressources énergétiques mis à leur disposition en quantité suffisante et à moindre coût ». En outre, il propose de mener des discussions avec les maires du Sénégal pour voir comment faire pour doter les postes de santé, les dispensaires, les mairies, de l’énergie, surtout l’énergie renouvelable. « Nous allons voir aussi comment améliorer le système d’éclairage public qui doit être basé sur le système des lampes d’air solaire », soutient-il.






Hebergeur d'image