leral.net | S'informer en temps réel

En faisant ça pour les populations d’Aga : Le ministre Moustapha Diop a fait ce qu’avait fait Bourba Djolof

Sûr qu’elles vont prier pour lui, et pour cause. Les populations de Aga, village situé dans la communauté rurale de Ngéniène, dans le département de Mbour, qui ont longtemps broyé du noir, faute d’eau, vont désormais étancher leur soif.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Octobre 2014 à 11:54 | | 0 commentaire(s)|

En faisant ça pour les populations d’Aga : Le ministre Moustapha Diop a fait ce qu’avait fait Bourba Djolof
Et c’est un homme qui est passé par là. Lui, c’est Moustapha Diop, maire de Louga et ministre dans le Gouvernement de Mahammad Abdallah Dionne. Pour ce faire, le mécène de Louga a tout simplement décidé d’offrir un puits aux populations de la contrée qui ne savaient plus à quel sapeur se fier.

L’homme en question, l’un des rares responsables de l’Alliance pour la République en compagnie d’Aly Ngouile Ndiaye, de Me Nafissatou Diop Cissé… à assister leurs compatriotes quand ils sont en détresse, va entièrement prendre en charge l’érection de ce puits.

Le ministre délégué auprès du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance en charge de la Microfinance et de l’Economie solidaire a offert 600 000 francs Cfa pour régler définitivement ce problème.

Et ce, après avoir simplement été mis au parfum des nombreuses difficultés des femmes de Aga qui font des kilomètres pour se procurer le liquide précieux, Moustapha Diop s’est rendu sur les lieux.

Flanqué de la députée Sira Ndiaye, et responsable politique à Mbour, Moustapha Diop s’est longuement entretenu avec les femmes du village avant de leur remettre l’enveloppe.

« Le Président Macky Sall a beaucoup de respect pour les femmes et nourrit beaucoup d’ambitions pour elles. C’est pourquoi nous ne pouvons pas rester sans rien faire face à des situations pareilles. Les femmes jouent un rôle déterminant dans le Plan Sénégal émergent », explique le maire de Louga.

De leur côté, les femmes de Aga, qui n’ont pas pu cacher leur joie, ont vivement remercié le ministre et prié pour la réussite de la mission que lui a confiée le chef de l’Etat.

Bref, Moustapha Diop a marché sur les traces du Bourba Djolof qui avait creusé un puits pour que ses administrés puissent étancher leur soif. Et il aurait été quasi impossible de leur interdire d’organiser un “tann béer” (séance de tam-tams) en faveur de leur sauveur, si l’envie de le faire les en démangeait.

Actusen.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image