leral.net | S'informer en temps réel

Envoi des Jambaar au Yémen : Les chefs religieux bénissent Macky

Avant même de l’annoncer à l’Assemblée nationale, Macky Sall avait informé de sa décision d’envoyer des soldats sénégalais en Arabie Saoudite à toutes les grandes familles religieuses du Sénégal. Abdoulaye Daouda Diallo a rencontré les dirigeants des principales confréries musulmanes pour leur exposer les tenants et les aboutissants de cette décision. De manière quasi unanime, ces leaders religieux ont exprimé leur approbation. Approbation qui s’est renforcée avec celle des dirigeants d’Ong islamiques reçus par le directeur de Cabinet de Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Mai 2015 à 13:35 | | 22 commentaire(s)|

Envoi des Jambaar au Yémen : Les chefs religieux bénissent Macky
Dans la décision de Macky Sall d’envoyer des troupes militaires en Arabie Saoudite, en soutien à l’expédition de ce pays contre les rebelles du Yémen, l’opinion sénégalaise de manière générale a vu une volonté d’un homme seul. Cependant, des informations qui commencent à filtrer des milieux du gouvernement montrent de plus en plus qu’il n’en a pas été ainsi.

Le Quotidien a appris qu’à la veille de la déclaration du ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye devant les parlementaires, Macky Sall avait dépêché le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo, en sa qualité de Ministre des cultes, auprès des différentes branches de la religion représentée au Sénégal. Le ministre Diallo a pu ainsi rencontrer à Touba et ensuite à Tivaouane les khalifes généraux des Mourides et des Tidianes. Il leur a expliqué le sens de la démarche du chef de l’Etat, ainsi que les raisons qui motivent l’engagement du Sénégal aux côtés de l’Arabie Saoudite.

Abdoulaye Daouda Diallo a également parlé avec le Khalife général des Niassène et de celui des Ndias­sane. Avec tous ces chefs religieux, le message a été le même : le Sénégal allait en Arabie pour répondre à l’appel d’un pays ami de longue date, qui a toujours été aux côtés du Sénégal, et pour protéger les Lieux saints de l’islam.

Il est ressorti de ces différents entretiens que le ministre de l’Inté­rieur était en train de prêcher à des convertis. Ainsi, le Khalife Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké a salué la démarche du chef de l’Etat et prié pour la réussite de cette mission. Il a ajouté que même si l’Arabie Saoudite ne l’avait pas sollicité de manière expresse, il aurait été du devoir du Sénégal d’être de son côté, car la protection des Lieux Saints de l’islam est un devoir sacré pour tout musulman.

Pour le porte-parole du Khalife général des Tidianes, Serigne Abdou Aziz Al Amine, le Sénégal ne faisait que remplir son devoir religieux. Il a par ailleurs ajouté que les dirigeants du Sénégal se devaient d’entretenir des relations les meilleures avec les dirigeants saoudiens. Il a indiqué que cela en a toujours été ainsi depuis l’indépendance du pays. Serigne Al Amine a rappelé que le chrétien Senghor avait de très bonnes relations avec le roi Fayçal et son successeur. De même que Abdou Diouf avait des rapports plus que cordiaux, presque filiaux avec le roi Fahd. Le Président Abdoulaye Wade également a maintenu cette proximité, et donc Macky Sall se devait de maintenir ce même niveau de relations.

La même démarche d’explications s’est poursuivie auprès des représentants de différentes associations ou Ong islamiques. Certains ont même été reçus avant-hier au palais de la République, par le ministre directeur de Cabinet du Président Macky Sall, M. Mouhamadou Makhtar Cissé. Le même argumentaire servi par le ministre de l’Intérieur a été renouvelé auprès de ces associations dont l’influence atteint des niveaux qui vont au-delà de l’autorité de certains dignitaires religieux. Et de manière générale, toutes ces personnalités ont magnifié l’initiative du gouvernement de les consulter et de recueillir leur bénédiction par rapport à cette intervention militaire qui engage toute la Nation.

Le Quotidien






Hebergeur d'image