leral.net | S'informer en temps réel

Fin des délestages: « il faudra attendre 2014 » selon l’ambassadeur de France au Sénégal.

Pendant que les Sénégalais continuent de vivre la galère avec les délestages, Nicolas Armand, ambassadeur de France au Sénégal annonce la fin des délestages en fin 2012 voir même en 2014. Des propos qu’il a tenus, ce vendredi au siège de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal lors d’une signature de convention entre l’Omvs et l’Afd. Cependant, il estime que le « plan Takkal » de Karim Wade est crédible.


Rédigé par leral.net le Dimanche 8 Mai 2011 à 18:34 | | 4 commentaire(s)|

Fin des délestages: « il faudra attendre 2014 » selon l’ambassadeur de France au Sénégal.
Si d’aucuns pensent que « le plan Takkal » que Karim Wade est en train de mettre en œuvre est négatif ; ce n’est pas le cas de Nicolas Armand Ambassadeur de France au Sénégal. Ce dernier estime que ledit plan « est crédible ».
En tout cas, c’est que Nicolas Armand Ambassadeur de France au Sénégal a martelé, en marge d’une cérémonie de signature de convention de financement entre l’agence française de développement et le haut commissariat de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs).
Argumentant ses propos M.Armand déclare : « nous participons au redressement du secteur de l’énergie, parce qu’il y’a un plan crédible ».
De son avis,il pense que ce plan discuté avec des experts de plusieurs nationalités, des experts français d’Edf (Électricité de France). A quand la fin des délestages ? Pour être trop prudent, le diplomate français estime qu’il faudra patienter jusqu’en la fin de l’année 2012 voir même en 2014 pour que ce soit mieux senti.
Pour leur part, l’agence française de développement va injecter 917 millions de francs cfa notamment dans la réalisation des études de faisabilité, en attendant le démarrage des travaux dans deux ans avec le budget déjà bouclé par l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal.
Malickou Ndiaye,correspondant de kaoci.com à Dakar



1.Posté par courant le 08/05/2011 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A fin 2014, les délestages seront encore là !

2.Posté par CASTRO le 08/05/2011 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la france n'a qua réglé c'est propre probleme au lieu de faire le tour de l'afrique. mais c'est vrai l'union africaine n'existe pas

3.Posté par cheikhgayeislam le 09/05/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CETTE PRISE DE POSITION DU DIPLOMATE FRANCAIS EST LOGIQUE PARCE QUE :
ALLAH (S.W T.) DIT : TOUT CEQUI SE RESSEMBLE S'ASSEMBLE).
IL N'EXISTE DANS AUCUN SYSTEME FINANCIER BASE SUR DE LA DICTATURE.
SI KARIM A LA SOLUTION IDEALE DE LA FIN DES DELASTAGES QU'IL ENSEGNE SES MIRACLES AUX ETUDIANTS EN GESTION AU MOINS
POUR NOUS UN PLAN DE FINANCEMENT CE N'EST PAS DU PATERNALISME. MAIS DES PREVES CONCRETES CHIFFREES..

4.Posté par Famille de victime du naufrage du Joola le 09/05/2011 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand le Président Wade choisit son ambassadeur !!!!!!!! et demande le départ des ambassadeurs précédents.....

NAUFRAGE DU JOOLA 26 SEPTEMBRE 2002 et en 2002 l'Ambassadeur Jean-Didier ROISIN était en poste à Dakar au moment du drame du Naufrage du Joola.

Peu de temps après, le Président Wade a demandé au Président Chirac le retrait de M. ROISIN. M. Chirac a nommé M.PARANT (proche de Chirac).Le Président Sarkozy nommera M. RUFFIN (ami de Kouchner). Le président Wade demandera le départ de Jean Christophe Ruffin (ambassadeur de France au Sénégal) pour demander de mettre en poste Nicolas Normand (à Libreville Gabon précédemment .....)

Une épine entre la France et le Sénégal :
Naufrage du Joola survenu le 26/09/2002 a fait près de 2000 victimes (13 nationalités) mortes dans d'atroces souffrances. Un drame méprisé et bafoué mais les familles de victimes déterminées.....

Des intérêts économiques et politiques (françafrique) entravent la vérité et la justice....et bafouent les droits de l'homme;

Trop de zones d'ombres autour de ce drame.
Pour en savoir plus :
DES IMAGES DOULOUREUSES AU LENDEMAIN DU DRAME ET DES TEMOIGNAGES QUI ACCUSENT LE POUVOIR SENEGALAIS

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image