leral.net | S'informer en temps réel

Forte affluence, discipline et détermination des électeurs

Malgré les violences qui ont émaillé la campagne électorale, les populations de Keur Massar ont massivement pris très tôt d’assaut, hier dimanche 26 février, les différents lieux de vote disséminés dans cette grande cité dortoir de la banlieue. C’est par dizaines voire par centaines, que les électeurs jeunes, vieux , hommes et femmes, en rangs serrés (tous âges confondus) ont effectué sans discontinuer et dans la discipline leur droit civique sous les regards attentifs des responsables des bureaux de vote et des mandataires des candidats. Et nulle part dans les six lieux de vote visités il n’a été rapporté de cas de bagarres ni de bousculades entre électeurs et/ou responsables de bureaux.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Février 2012 à 12:14 | | 0 commentaire(s)|

Forte affluence, discipline et détermination des électeurs
De l’Ecole de l’Unité 11 à celle de l’Unité 14 en passant par les écoles Massaer Dièye, Sotrac et Aïnimady, l’affluence était quasi identique. Personne ne voulait être en reste pour participer à ce scrutin qualifié d’historique. Dans la plupart des bureaux de vote visités, le scrutin y a démarré à 8heures précises comme prévu par la loi électorale. Les quelques retards enregistrés ici et là dans quelques bureaux n’excédaient pas souvent 30minutes par rapport à l’heure de démarrage fixée par les dispositions du Code.

Les causes avancées étaient souvent liées, soit à la mise en place du matériel de vote, soit à l’absence du président désigné du bureau. L’absence de bulletins d’un ou de deux candidats (des indépendants) notée dans certains bureaux a été vite corrigée. Pour ce qui est du cas de l’absence du président du bureau N°1 du lieu de vote de l’Ecole Sotrac, à l’intérieur de Keur Massar, celui-ci a été vite remplacé, conformément aux dispositions de la loi, par son second, renseigne le représentant de la Commission électorale départementale autonome(Ceda). Cette structure chargée de superviser le déroulement du vote au niveau du centre a eu d’énormes difficultés à rentrer dans le serveur central des élections pour faire le point de la situation à 13heures comme exigé dans son cahier des charges.

Or, dans ce lieu de vote comme dans les cinq autres de la zone, en dépit du déroulement normal des opérations, il est à craindre, que tous les électeurs ne puissent passer devant l’urne avant 18heures. Parce que dans chaque bureau le nombre d’électeurs inscrits varie, entre 800 et 700 votants. Il s’y ajoute que parfois le rythme de passage des électeurs est très lent. Rares ont été des présidents de bureaux de vote (un à l’Ecole 14 et un autre à l’Ecole Sotrac) qui ont rassuré que probablement tous les électeurs inscrits sur leurs listes pourront bien effectuer leur vote avant 18heures. Ce qui, à coup sûr, ne peut pas être le cas au niveau de la plupart des bureaux relevant des mêmes lieux de vote. C’est pourquoi certains présidents n’excluent pas un éventuel besoin de prolongation du vote d’une heure à deux heures, si des problèmes d’électricité ne se posent.

A noter que dans la plupart des bureaux visités le nombre de représentants de candidats n’a jamais dépassé six sur 14. Et choses rares, ils sont souvent unanimes à déclarer que les opérations se déroulent sans problèmes majeurs.

par Mamadou Mika LOM






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image