leral.net | S'informer en temps réel

Grève du CUSEMS et du CUSE : Kalidou Diallo marque sa surprise et parle d’échec


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Décembre 2011 à 09:23 | | 1 commentaire(s)|

Grève du CUSEMS et du CUSE : Kalidou Diallo marque sa surprise et parle d’échec
« Ni le cadre unitaire des syndicats d’enseignements du moyen secondaire (CUSEMS), ni le cadre unitaire des syndicats d’enseignements (CUSE) n’ont pas déposé un préavis de grève, encore moins négocié avec le gouvernement leurs revendications ». Le ministre de l’enseignement préscolaire, de l’élémentaire, du moyen secondaire et des langues nationales a marqué hier, toute sa surprise face à la grève des syndicats de son secteur ; estimant que : « les grèves du CUSE et CUSEMS ont été peu suivi parce que l’écrasante majorité des enseignants n’ont pas voulu arrêter aveuglément le travail ». Cependant Kalidou Diallo reste convaincu que « même si c’est un enseignant qui part en grève, ce n’est pas bon pour les enfants ».



1.Posté par Burning Spear le 03/12/2011 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce voyou de Kalidou qui au lieu de prendre au sérieux les légitimes revendications des enseignants utilise le mensonge et la répression. Quel indigne professeur de syndicalisme! L'avenir d'une nation repose sur l'éducation. l'enseignant, de par son autorité, ses compétences, sa disponibilité et ses valeurs éthiques, joue un rôle de premier plan car il a entre les mains ce que la société a de plus précieux et qu'elle lui a confié: l'incarnation et la transmission de ses valeurs, l'éducation et la formation de ses enfants et la construction d'un avenir meilleur. Comment justifier qu'ils soient les moins traités. Ils ne réclament que la justice. Figurez vousque les agents d'autres corps ayant les mêmes diplômes et ayant subi le même nombre d'année de formation ont presque un salaire double par rapport à celui de l'enseignant. Quel rôle jouent-t'ils pour l'avenir de ce pays plus important que celui des enseignants? Ne- sont-il pas eux mêmes devenus ce qu'ils sont grâce aux enseignants? Donc il faut revoir une bonne fois pour toute le statut de l'enseignant pour éviter de sacrifier les enfants qui sont en réalité les seuls perdant. Mais ègalement l'avenir de notre pays est menacé si nous n'avons pas une éducation de qualité.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image