leral.net | S'informer en temps réel

Grogne : Les populations de Bargny contre l'installation de centrales à charbon dans leur commune

L’arrêt des travaux de construction de la centrale à charbon de Bargny, depuis quelques mois, ne suffit pas à la population de la commune de Bargny qui continue d’exprimer son désaccord face à ce projet. Ces habitants appellent l’Etat à abandonner définitivement le projet.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Octobre 2015 à 13:58 | | 3 commentaire(s)|

Grogne : Les populations de Bargny contre l'installation de centrales à charbon dans leur commune
C'est pour lutter de façon durable contre le déficit énergétique que l’Etat du Sénégal a décidé d’augmenter les capacités de production du pays à travers la construction de centrales à charbon. Mais ces projets qui doivent être réalisés à Bargny sont loin d’enchanter les populations de cette commune.

Ainsi, pour montrer leur désaccord sur ledit projet, ces populations se sont constitué en collectif dénommé « Collectif des communautés affectées par les centrales à charbon ». Cette organisation se veut comme mission pousser l’Etat à l’abandon total de ce projet.

Pour se faire, de nombreuses conférences ont été organisé pour sensibiliser les populations sur les dangers que peuvent causer ces dites centrales sur la santé humaine et animale mais également sur l’environnement.

Selon Mbacké Seck, un des membres du collectif, malgré l’arrêt des travaux d’installation, le chef de l’Etat continue de faire la promotion de ces infrastructures. « Si les centrales sont construites, les vies de milliers de personnes seraient en danger sans compter les conséquences environnementales », a déclaré M. Seck avant de se demander si le Président Macky Sall était correctement informé sur les méfaits de ces centrales. Et M. Seck d’ajouter : « Un Etat qui compte défendre la réduction du gaz à effet de serre durant la Cop 21 de Paris ne doit pas être dans les dispositions de produire ce type de gaz dans son pays ».

Selon le coordinateur du Collectif des communautés affectées par les centrales à charbon, Fadel Wade, les habitants de Bargny, particulièrement ceux qui vivent en face de la mer, souffrent déjà de l’érosion côtière. « Bargny est déjà victime du changement climatique, nous ne voulons pas du charbon. C’est l’énergie la plus polluante et la plus dangereuse pour le climat », explique-t-il.

Wal Fajri.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image