leral.net | S'informer en temps réel

Imam Cheikh Oumar Kouta sur l’arrestation des imams : « L’islam est une institution au même titre que l’Etat »

Les imams devraient être traités avec des égards à la hauteur de leur statut au lieu d’être humiliés comme c’est le cas avec la série d’arrestations dont ils font l’objet. C'est, du moins, l'avis du président de l’Association pour la promotion des valeurs islamiques et la préservation du cadre de vie, Oumar Kouta, qui l’a fait savoir à la presse, hier, aux Parcelles Assainies.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Novembre 2015 à 12:22 | | 6 commentaire(s)|

« Les imams doivent bénéficier des mêmes privilèges que le président de la République », estime le président de l’Association pour la promotion des valeurs islamiques et la préservation du cadre de vie qui n’apprécie pas la manière dont ses collègues ont été traités ces derniers temps. Il a pris fait et cause, indique Grand Place, pour ses paires arrêtés et soupçonnés d’être de connivence avec les réseaux terroristes. « Pourquoi des imams sont arrêtés et non des Présidents ? », s'interroge-t-il avant de d'ajouter : « On n'a jamais vu au Sénégal un Président arrêté et emprisonné car il est gardien de la Constitution. Donc, les imams ne devraient pas être arrêtés vu qu’ils sont des représentants de la religion islamique », estime Cheikh Oumar Kouta qui précise que les imams doivent bénéficier des mêmes privilèges que les gouvernants. « Tout individu a droit à la présomption d’innocence. Ainsi, les justiciers doivent être sûrs de ce qu’ils font. C’est-à-dire détenir des preuves palpables à l’endroit de ces imams arrêtés », a encore indiqué le président de l’Association pour la promotion des valeurs islamiques et la préservation du cadre de vie. Il précise toutefois qu'il ne défend pas ceux qui sont accusés mais ceux qui sont arrêtés à tort.

Par ailleurs, il fustige le mutisme des chefs religieux qui ne se sont pas prononcés sur ce qui se passe. « Les autorités religieuses doivent cesser leur mutisme. Nos ancêtres religieux ont mené le combat et défendu l’islam jusqu’à leur dernier souffle. Si le Sénégal vit aujourd’hui en marge des guerres qui sévissent dans le monde, c’est grâce à ces figures emblématiques de l’islam. Mais, qu’en est-il aujourd’hui des chefs religieux qui n’agissent pas face à ce qui se passe dans le pays et sur l’arrestation des imams ? », s’insurge Imam Oumar Kouta avant de demander à l’Etat du Sénégal de veiller au respect de ses lois et à la transparence de la justice.






Hebergeur d'image