leral.net | S'informer en temps réel

Kaolack : Mamadou Ndiaye prend 10 ans de prison pour coups mortels

La première session 2012 de la Cour d’assises de Kaolack (centre) s’est terminée, vendredi, par la condamnation à 10 ans d’emprisonnement prononcée contre Mamadou Ndiaye, arrêté pour meurtre commis en décembre 2003 sur la personne de Pape Sidy Ndome,


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Avril 2012 à 18:12 | | 0 commentaire(s)|

Kaolack : Mamadou Ndiaye prend 10 ans de prison pour coups mortels
Le détenu, un apprenti-tailleur né en 1982 à Rufisque, qui est revenu en appel à la barre de la Cour d’assises de Kaolack après le verdict de celle de Dakar le 22 avril 2010, a vu son crime disqualifié en coups mortels avant d’être condamné à 10 ans de prison et à payer une amende de 100.000 francs.

Mamadou Ndiaye qui avait atteint mortellement Pape Sidy Ndome à la clavicule droite avec une paire de ciseaux lors d’une bagarre survenue dans une salle de jeux à Grand-Yoff va recouvrer la liberté dans un an.

L’avocat général Amady Diouf, qui a soutenu la peine de 15 ans de travaux forcés prononcée par ses collègues de Dakar ‘’justifiée et suffisamment dissuasive’’, a estimé que tout a été dit et déchiffré dans ce dossier et que chacun a une claire idée de ce qui s’est passé.

Il a demandé la confirmation de la condamnation initiale et a relevé que les faits d’homicide volontaire sont graves et difficilement contestables.

Pour sa part, l’avocat de la défense, Me Adama Fall, a tout fait pour sortir son client des mains de la justice, expliquant qu’il n’avait point l’intention de donner la mort. Selon lui, Pape Sidy Ndome qui présentait une hémorragie sévère est mort pour n’avoir pas eu à temps l’assistance requise.

Me Fall qui a plaidé la disqualification du meurtre en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner a demandé une application bienveillante de la loi pénale à son client qui bénéficiera de l’excuse de provocation.

Après dirigé l’interrogatoire à la barre et écouté les arguments développés par le représentant du parquet général et le conseil de l’accusé, le président Pape Ibrahima Ndiaye et ses assesseurs Ousmane Guèye et Babacar Diouf ont disqualifié le meurtre en coups mortels et condamné Mamadou Ndiaye à 10 ans de prison.

Auparavant, la cour avait reconnu, dans la première affaire du dernier jour d’audience, Mamadou Sané dit Mô coupable de trafic international de drogue et avant de le condamner par contumace à 20 ans de travaux forcés et à payer une amende de 420.000 francs.

Mamadou Sané qui était surpris détenteur de 14 képas de cocaïne par des gendarmes de Kaolack avait réussi à s’échapper.

En cette dernière journée de Cour d’assises, le président Pape Ibrahima Ndiaye, l’avocat général Amady Diouf et le barreau par la voix de l’avocat Adama Fall ont salué la diligence et la sérénité avec lesquelles les audiences ses déroulées, mais aussi remercié les forces de sécurité, le public et la presse.



SOURCE:PON/SAB






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image