leral.net | S'informer en temps réel

Kaolack : le CNRA se saisit de la "précarité" de correspondants régionaux

Les autorités du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), émues par la situation peu enviable de certains correspondants de médias privés, ont promis d’être leurs avocats auprès de leurs employeurs pour l’amélioration de leurs conditions d’existence et de travail.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Avril 2012 à 21:17 | | 0 commentaire(s)|

Kaolack : le CNRA se saisit de la "précarité" de correspondants régionaux
En tournée d’évaluation de la couverture médiatique des deux tours de l’élection présidentielle de février-mars dernier, les autorités du CNRA, briefées par des correspondants régionaux d’organes privés de leur situation ‘’précaire’’, ont décidé, vendredi à Kaolack (centre), de voler à leur secours.

‘’Nous nous battons pour que les journalistes exercent leur métier correctement, dans des conditions acceptables parce que nous avons la mission de veiller à la liberté et au droit à l’information’’, a souligné la présidente du CNRA, Nancy Ndiaye Ngom.

‘’Nous serons parfaitement à l’aise d’échanger avec vos directions respectives sur vos statuts, vos conditions de travail, etc., du moment que les difficultés ont été portées à notre connaissance par vous-mêmes’’, a-t-elle souligné.

Mme Ngom a estimé que les correspondants auront une autre perception de sa structure qui aura désormais un visage à caractère humain à l’issue de cette rencontre. Elle a souligné que le CNRA va faire des suggestions, mettre à contribution ses contacts, ses partenaires et autres appuis pour faire évoluer positivement les conditions de travail des reporters.

‘’C’est bien de venir vous rencontrer pour mieux maîtriser vos problèmes au cours de dialogues sans barrière, sans langue de bois’’, a relevé Mme Ngom qui a appris que ce même exercice a été fait avec les radios communautaires à travers le pays, a souligné Mme Ngom.

A la base de cette tournée, la commission médias du CNRA composée par Modou Ngom, Marième Mbengue Sèye et Baye Babacar Ka a voulu détenir des informations fiables sur les conditions d’existence et de travail des correspondants régionaux afin de mieux défendre leur cause.

En effet, au cours de cette rencontre avec des correspondants régionaux, les autorités du CNRA ont été édifiées particulièrement par les reporters des quotidiens L’As et Direct Info, ainsi que celui de la radio privée Zik FM, sur leurs conditions ‘’fragiles, précaires et peu enviables’’.

Les représentants de ces organes ont étalé leurs maux qui ont nom : non embauche, non disponibilité de moyens financiers, logistiques, entre autres, pour la couverture de la campagne écoulée, inexistence ou insuffisance d’émoluments, etc.

SOURCE:APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image