leral.net | S'informer en temps réel

Kolda - Série d'attaques à main armée contre les défenseurs de la forêt : Les agents des Eaux et Forêts réclament des armes

En l'espace de trois mois, six fervents défenseurs de la nature ont été agressés par des trafiquants de bois, dans la région de Kolda. L'inspecteur régional des Eaux et Forêts demande que ses agents soient dotés en armes pour se défendre.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Août 2015 à 15:31 | | 0 commentaire(s)|

Kolda - Série d'attaques à main armée contre les défenseurs de la forêt : Les agents des Eaux et Forêts réclament des armes
L'inspecteur régional des Eaux et forêts, le Colonel Alé Seck, demande que ses agents soient dotés en armes pour se défendre. Le Colonel a en travers de la gorge l'attaque dont cinq Asp de la localité ont été victimes. Il est convaincu que cela aurait pu être pire. A l'issue de la visite rendue aux victimes, il a renseigné que "les blessés sont pris en charge et sont actuellement hors de danger". "Il urge de venir en appui aux agents des Eaux et Forêts, surtout en armement. Nous n'avons pas d'armes. Nous sommes complètement désarmés. Et vous savez ce qui se passe aujourd'hui dans la forêt. Les trafiquants de bois mettent leur vie en danger rien que pour s'adonner à la coupe du bois rose pour l'amener en Gambie afin de gagner leur vie. Donc, ils sont prêts à s'attaquer à n'importe quelle personne qui les empêchera de faire leur travail. Je lance un appel aux autorités vraiment de tout faire pour que nous soyons armés. Pas des armes de guerre, mais des armes de légitime défense pour que nous puissions mieux faire notre mission régalienne pour sauver la forêt et protéger l'environnement", a déclaré Colonel Seck dans les colonnes de EnQuête.

Ces derniers mois, l'Etat, par le truchement des forces de sécurité, a intensifié la lutte contre l'exploitation abusive de la forêt et le trafic de bois. En réaction, les trafiquants ont planifié et réalisé des attaques contre des agents des Eaux et Forêts, lors de leurs rondes de surveillance dans la forêt. La dernière attaque en date a eu lieu ce vendredi 21 août dans le département de Médina Yéro Foula. Cinq agents d'assistance à la sécurité de proximité (Asp) sont tombés dans un guet-apens. Ils ont tous été blessés dont deux grièvement. Il s'y ajoute l'assassinat du chef de village de PK 12, Samba Traoré, le 24 juin dernier, dans le département de Vélingara. Il faut noter qu'un trafic intense a eu lieu le long de la frontière avec la Gambie. D'après les chiffres fournis par le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé, le Sénégal perd en moyenne 40 000 ha de forêt par an à cause de l'action néfaste de l'homme sur cette ressource.






Hebergeur d'image