leral.net | S'informer en temps réel

L’immolation, un phénomène de mode ?

Depuis quelques années, on assiste à un nouveau type de protestation : celui de s’immoler par le feu. Bien avant Sidi Bouzid, des hommes en colère à cause de l’injustice sociale se sont brûlés vif pour manifester leur ire. Un tel comportement n’est guère lâche. Au contraire, il s’inscrit dans l’humanisme le plus absolu.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Février 2011 à 16:30 | | 3 commentaire(s)|

L’immolation, un phénomène de mode ?
Ceux qui s’y adonnent méritent un rang de martyre, de héros. Car, rien n’est plus noble que de donner sa propre vie pour la survie de sa communauté, se sacrifier pour les autres. C’est ce qu’on appelle un suicide altruiste. Il s’agit d’un acte de bravoure qui a toujours existé mais appliqué différemment selon les contextes. De même, un certain nombre de soldats américains se sont portés volontaires (en se sacrifiant) pour venger l’attaque de Pearl Harbour, de même, les soldats japonais dits « Kamikazes » étaient animés par cette même volonté (celle de sauver leur peuple en provoquant leur péril). C’est exactement le même type de comportement que les religions monothéistes appellent l’acte le plus élevé de la foi. Sauf qu’ici, ceux qui le font ont foi au peuple. En d’autres termes, ils s’exigent la réciprocité d’une certaine façon.

Donner sa vie pour la justice sociale est une conduite prophétique. Et ceux qui le font n’attendent rien en retour si ce n’est un comportement digne du peuple. Autrement dit, la meilleure manière de leur rendre hommage, c’est par l’action. Il ne faut pas que l’on puisse faire de leur sacrifice : un sacrifice en vain. Eux, ils se sont immolés, ils en appellent à la révolution par cet acte courageux. C’est pourquoi, partout où il y’a immolation, il devrait s’en suivre révolution : c’est la suite logique.

En revanche, il est vraiment dommageable que les gens puissent exprimer leur colère de la sorte. C’est dire que les dirigeants sont entièrement responsables. Ces derniers ont fait la sourde oreille vis-à-vis de toutes les formes de manifestations légales. Pie, ils répriment même les contestations autorisées par leurs propres constitutions. Par conséquent, le nouveau phénomène (s’immoler par le feu) est devenu malheureusement la seule voix qui permet de se faire entendre.
Que la paix repose sur les âmes de ces martyrs.

Malao Kanté, Doctorant en philosophie, Nice



1.Posté par KANE le 23/02/2011 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NON ,NOUS MUSUlMANS IL EST PIRE QUE LACHE L'IMMOLATION,ON LE SAIT AU SENEGAl ,les femmes de nder au walo avaient defendu leur honneur en s'immolant, mais aucune explication n'a ete donne a cet acte par les islamoloques,seulement ils se contentent de chanter la bravoure de nos femmes walo walo
qu'en ditent les islamologues.?

2.Posté par bomel le 23/02/2011 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soubhanallah qu allah nous en preserve; le suicide est haram pour nous musulmans.c est vrement lache de s immoler cet acte est imcomprehensible

3.Posté par ndiaye le 24/02/2011 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le phenomene en question doit attirer surtout les chefs d'etat.En effef les revendications legales telles ques la greve,la marche sont interdites par les dites autorites.par voie de consequence l'immolation reste la seule voie a siuvre .Prenons l'exemple du senegal dezpuis l'arrivee du president wade au pouvoir on note une certaine restriction des libertes publiques .D'ailleurs les marches contre les coupures d'eletricites intempestives et repetitives et la cherete de la vie sont interdites par l'autorite en l'occurence le prefet de dakar .Ce faisant ,ils mettent en echec un principe du droit administratif selon lequel l'interdiction est une exeption et l'exercice un pricipe.En tout etat de cause le refus doit etre motive . Si tel n'est pas le cas la partie lesee doit saisir la cour supreme .Mais la decision de la dite cour desaboue souvent les administres donc la question de l'independance des juges s'impose .En realite c'est l'executif qui existe donc la seule voix possible reste l'immolation

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image