leral.net | S'informer en temps réel

L'obtention et le renouvellement des passeports numérisés étant un vrai casse-tête chinois, les Sénégalais vivant au Qatar étalent leur souffrance

Les Sénégalais vivant au Qatar rencontrent une situation très difficile à cause des passeports numérisés car, depuis l’instauration de ceux-ci, l’ambassade du Sénégal est incapable de venir en aide à ses ressortissants, puisqu’il ne peut établir les nouveaux passeports ni prolonger la durée de validité des anciens.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Février 2014 à 14:59 | | 1 commentaire(s)|

L'obtention et le renouvellement des passeports numérisés étant un vrai casse-tête chinois, les Sénégalais vivant au Qatar étalent leur souffrance
En conséquence, cela crée un deuxième problème s’agissant de la validité du séjour car ce dernier dépend de la validité du passeport et les lois du pays hôte exigent que le passeport soit valable au moins six mois pour que le détenteur du séjour soit en règle. En ce qui concerne les nouveaux nés, ils doivent être impérativement ajoutés sur les passeports de leurs mères ou en avoir un. Et, au cas où la mère détient un passeport numérisé, il sera impossible de l’ajouter.

Ainsi, il est donné au parent un délai d’un mois pour obtenir un passeport à son enfant, sinon il subira une amende qui s'élève à 20 Qatari Riyal équivalent à 2500 FCFA quotidiennement. Pour résoudre ce problème, c’est souvent la mère qui voyage avec son bébé et laisse derrière elle, ses enfants et son mari qui doit travailler et s’occuper des enfants.

Pour la petite anecdote, un Sénégalais avait quitté Qatar pour aller déposer un passeport en Arabie Saoudite là où il est dit qu’il y a une machine ; mais il a fallu un an et demi pour qu’il obtienne son passeport. Et, il faut savoir que, pour se rendre là-bas, il faut avoir un visa, il faut également avoir un passeport valable pour plus de six mois. Une situation qui installe les compatriotes dans un cycle infernal.

Dans bien des cas, l’ambassade refuse de délivrer un sauf-conduit pour aller se faire confectionner le nouveau passeport ou faire le renouvellement au niveau de l’Arabie Saoudite, pays le plus proche. Maintenant, imaginez les difficultés qu’une famille de quatre à cinq membres va devoir rencontrer pour renouveler ses passeports.

Les familles sont ainsi obligées de revenir au Sénégal pour se faire confectionner leurs passeports alors que le billet coûte cher (plus d’un million). Elles sont même obligées de s’endetter pour pouvoir acheter leurs billets car leur travail dépend de la validité de leur séjour.

Nous ne comprenons pas cette situation car les ressortissants de pays limitrophes comme la Gambie obtiennent sur place leurs passeports sans difficultés. Nous sollicitons solennellement les autorités compétentes sénégalaises de nous
aider en envoyant un agent à Doha pour faciliter à ces familles l’obtention de passeport.

Amicale des Ressortissants et Parents sénégalais vivant à Doha - Qatar






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image