leral.net | S'informer en temps réel

La Douane sénégalaise s'inquiète : Les faux médicaments tuent !

Leral.net – Les Douanes sénégalaises ont saisis durant l’année 2010 une quantité importante de faux médicaments estimée à 145 millions de Fcfa ! Des faux médicaments qui constituent un réel danger pour les personnes qui les consomment. Au lieu de guérir ceux qui souffrent, ils les tuent. Ces poisons proviennent souvent de la Mauritanie et essentiellement du Nigeria. Le directeur général des Douanes sénégalaises, Mouhamadou Makhtar Cissé, tire la sonnette d’alarme.


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Mars 2011 à 15:53 | | 1 commentaire(s)|

Après le trafic de stupéfiants, les saisies douanières les plus importantes sont notées dans le trafic de faux médicaments. D’année en année, ce fléau connaît une huasse considérable. « Le trafic des faux médicament a explosé ces deux dernières années particulièrement. Il y a eu toujours trafic de faux médicaments, c’était de petits lots, mais là il est devenu commercial. C’est un trafic de très vaste ampleur. En 2010 nous sommes à valeur de 145 millions de Fcfa de faux médicaments saisis, c’est l’équivalent d’une consommation trimestrielle de médicament du Sénégal. Donc c’est énorme. », révèle le directeur général des Douanes sénégalaises.
Selon Mouhamadou Makhtar Cissé ces faux médicaments proviennent du Nigeria et des pays d’Europe de l’Est : « La plus grosse prise c’est sur l’axe Dakar-Bamako mais les médicaments proviendraient d’un peu plus loin. On nous cite souvent le Nigeria qui serait une plaque tournante de ce trafic de faux médicaments et nous en avons également sur nos frontières avec la Mauritanie où les saisies sont également importantes et seraient alimentées à partir des pays d’Europe de l’est. »
« Ce trafic, souligne, M. Cissé, alimente des réseaux beaucoup plus pernicieux, plus dangereux de ce qui est en apparence mais c’est également un problème de santé publique. Parce que pour ce qui est des faux médicaments c’est le Sénégal qui est visé comme pays de consommation. Le danger n’est pas souvent clairement perçu. Donc il y a un travail de sensibilisation important à faire sur la menace que nous présentent les faux médicaments. Les faux médicaments ne nous permettent pas de guérir, c’est mortel, c’est du poison. » Le Nigeria, plaque tournante de ce fléau, connaît également des séries de morts suspectes provoquées par ces faux médicaments. Près de 100 bébés sont morts au Nigéria en 2008, après avoir absorbé du faux sirop de paracétamol.

Thiedo (avec Rfi)



1.Posté par laxas le 29/03/2011 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que M Cissé a dit; doit inciter l'état sénégalais à lutter contre le marché illicite de médicaments, chaque jour nous rencontrons des cas d'intoxication mortelle de médicaments achetés en dehors du circuit légal. Je pense que l'accent doit etre mis sur des cas concrets pour la sensibilisation des populations pour que l'état décide de mettre fin définitivement à ce trafic.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image