leral.net | S'informer en temps réel

La République tremble, un de ses principaux piliers est « corrompu » : accusation gravissime de Mame Adama Guéye


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Octobre 2015 à 12:12 | | 1 commentaire(s)|

La République tremble, un de ses principaux piliers est « corrompu » : accusation gravissime de Mame Adama Guéye
Comment expliquer la campagne de diabolisation entamée par Me Mame Adama Guèye contre la justice sénégalaise dont il a récemment salué le professionnalisme dans l’affaire Karim Wade ? Diantre ! La corruption n'est pas seulement financière, elle est protéiforme. Ces accusations de l'avocat contre l'institution judiciaire sont gravissimes. L’accusateur n’est pas n’importe qui. Il a fait plus de 30 ans de service, est ancien bâtonnier de l’ordre des avocats, ancien Coordonnateur du Forum Civil et candidat à la présidentielle de 2007.

Une telle personnalité qui porte de pareilles accusations de corruption contre la famille judiciaire à laquelle il appartient mérite l’attention de toute la République notamment de ses confrères de la justice. Ces accusations ne doivent pas rester sans suite. La gendarmerie a montré la voie avec Mouhamadou Lamine Massaly. Le Procureur de la République, l’ordre des avocats, l'UMS et le SYTJUST sont interpellés et ne peuvent, ne doivent, faire la soude oreille. Sinon, bonjour la chienlit.

La République gagnerait à ce que Me Mame Adama Guèye donne les preuves de ses accusations ou y soit amené conformément à la loi afin que soit les magistrats coupables soient extirpés de notre système judiciaire soit qu’il retire ses propos et présente ses excuses au peuple. C'est le minimum que les citoyens sénégalais peuvent attendre de la République. Sinon, la crédibilité de l'institution judiciaire va en pâtir. Alors que dans une République, la justice a un rôle prépondérant de régulation sociale et politique. Ce mécanisme doit être fortifié et non fragilisé. Rappelons que ce n'est pas la première fois qu'il porte de telles accusations à l'endroit de la justice. Il avait tenu aussi des propos similaires à l'émission "Opinion" sur Walf TV.

Néanmoins, il est légitime d’avoir souvent de sérieuses réserves sur la sincérité et l'objectivité de certaines décisions de justice. Le rééquilibrage du système institutionnel et la mise en place de gardes fous pour s’assurer au mieux de la probité des acteurs de la justice contribueront à renforcer la crédibilité de l’institution judiciaire.

Adama SADIO ADO
Chercheur en Sciences Politiques et en Sociologie
adosadio@yahoo.fr






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image