leral.net | S'informer en temps réel

La police, l’institution la plus corrompue à travers le monde (étude)

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption ce 9 décembre 2010, le Laboratoire de Recherche et d’Etudes sur la Gouvernance (LAREG), a organisé en partenariat avec l’Institut Africain de la Gouvernance (IAG) et la Faculté des Sciences Juridiques et Politique de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, et la Commission National de lutte contre la Non Transparence, la corruption et la concussion au Sénégal (CNLCC), une journée de réflexion scientifique qui avait pour thème «Mesurer la gouvernance et la corruption en Afrique: Défis pour recherche, enjeux politiques, conflits de représentation et usage sociaux pluriels par les acteurs».


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Décembre 2010 à 21:29 | | 3 commentaire(s)|

La police, l’institution la plus corrompue à travers le monde (étude)
Selon les responsables du LAREG qui est une association scientifique internationale qui regroupe des chercheurs de plusieurs disciplines, venant de divers centres de recherches et d’universités d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, l’objectif de la journée est de réunir autour d’une même table, des chercheurs, des décideurs politiques, des bailleurs de fonds afin de discuter sur les défis, les enjeux et les conflits, que suscite la production et la publication des indices, mais aussi de discuter du cas du Sénégal dans les différents indices sur la gouvernance et la corruption en mettant ensemble les acteurs qui interviennent sur ce champ.

Dans ce contexte, la Responsable Afrique à Transparency International (TI), Mme Doris Basler, qui a fait un exposé sur les indices TI (IPC, CPI, baromètre mondial) a présenté un sondage du grand public qui a révélé que «le niveau de la corruption est perçu par le grand public comme ayant augmenté dans les trois derniers années». Selon elle, l’étude montre également que «la police est identifiée comme étant l’institut la plus corrompue à travers le monde».

En outre le document indique que «l’expérience de la petite corruption dans les relations avec différents prestataires de services est très répandue et n’a pas changé depuis 2006».
Le LAREG a pour vocation de contribuer à la construction d’une connaissance et d’un savoir scientifique sur la gouvernance et la corruption en Afrique, dans le but de soutenir l’action des acteurs (citoyens, gouvernants, chercheurs) a bâtir une société démocratique.




Papa Mamadou Diéry Diallo pressafrik.com



1.Posté par ismaila ndiaye le 10/12/2010 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seul Dieu sait mais c'est vraiment domage quant on parle de corruption on ne parle que de Police parceque cette forme de cooruption est faite le plus souvent sur la Voie Publique alors que il y a plus corrompus que les ploiciers ils sont mals payés et ils n'ont pas où se plaindre alorsqu'il y a des journalistes alimentaires, des détournements j'en passe c'est à cause de la répression que le sénégalais ne digèrent pas les policiers. Je suis désolé il y a plus corrompus que les Policiers, félicitez nous au lieu de nous taxer de ce genre Dieu vous entend tous

2.Posté par Malik le 10/12/2010 10:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr ismaela tè flic? si oui je compren tout

3.Posté par schwarzeraal le 10/12/2010 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le sondage révéle que 50% des senegalais ont reconnu etre victimes ou ont corrompu pour obtenir des services.pas tous les policiers mais ceux qui sont sur la route sont plus connus,quel chauffeur n´a pas ranconté apres un controle á ses passagers doikhe nako temere ndakhe mou bayima. les gros poissons sont ailleurs dans la politique lekakatou ribayi bougnou déyé serigneyi gnanaléne gnou déme adiana.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image