leral.net | S'informer en temps réel

La réponse des haïtiennes à Mame Mactar Guèye : « Nous n’avons pas besoin de nous prostituer pour avoir de l’argent »

LERAL.NET - Mame Mactar Guèye a fait état de la perversion dont elles sont l’objet de la part de personnalités haut placées dans la sphère étatiques. Une sortie médiatique que les haïtiennes n’ont pas bien apprécié non sans dire qui veut les entendre qu’elles n’ont pas besoin de vendre leur chaire pour avoir de l’argent.


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Octobre 2011 à 13:07 | | 8 commentaire(s)|

La réponse des haïtiennes à Mame Mactar Guèye : « Nous n’avons pas besoin de nous prostituer pour avoir de l’argent »
Elles sortent de leurs gonds

La semaine dernière, Mame Mactar Guèye a révélé que des autorités se pavanent du côté de la cité Claudel d’où ils repartent avec au moins une haïtienne pour une partie de jambes en l’air. Une déclaration qui a révulsé au plus degré les étudiantes haïtiennes qui ont leur quartier établi au quartier résidentiel Point E. Ces filles qui selon Mame Mactar Guèye constituent de proies faciles pour certains maniaques sexuels ne se décrivent pas ainsi. Pour la bonne et simple raison qu’elles ne sont pas aussi pauvres pour se prostituer. « Nous ne sommes pas issues de familles démunies. Nos familles nous envoient souvent de l’argent et nous n’avons pas besoin de nous prostituer pour avoir de l’argent », lancent-elles. Quid de l’inquiétude de l’Ong Jamra à leur endroit ? Les étudiantes haïtiennes n’en ont cure puisque à les en croire dans les colonnes de l'Observateur parcourues par LERAL.NET, Jamra ne fait que les exposer en croyant les protéger.

Mame Mactar Guèye persiste et signe

Quant à Mame Mactat Guèye, il maintient ses propos tout en soutenant que ce sont des étudiantes haïtiennes qui lui ont fait part de la persécution dont elles sont victimes. Dans la lettre adressée au chef de l’Etat, le frère d’Abdou Latif Guèye exprime toute sa disponibilité à apporter des informations complémentaires. Ce à quoi, s’attend le porte-parole du président de la République pour se prononcer sur la question. En tous les cas, ce scandale sexuel gêne au sommet de l’Etat.



1.Posté par Ndiaganiao le 05/10/2011 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) raconte un de ses rêves (les rêves des prophètes sont véridiques) en ces termes: Je partis en compagnie de Djibraïl (alayhis salâm) et de Mikhâïl (alayhis salâm), et nous arrivâmes à une place semblable à un four dont l'orifice était étroit tandis que le fond était vaste, d'où nous entendîmes un bruit confus. Nous regardâmes et nous vîmes des hommes et des femmes nus qui criaient quand ils recevaient les flammes d'en dessous. Je demandai à Djibraïl (alayhis salâm): "Ô Djibrâïl (alayhis salâm) ! Qui sont ces gens là ?" Il répondit: "Ils sont ceux ont commis l'adultère. Et ils recevront ce châtiment jusqu'au Jour Final"

Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour

2.Posté par mito le 05/10/2011 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MILLÉNIUM MASSAGE

 Massage doux et relaxant,
 Massage sportif,
 Massage tonifiant
 Massage californien
 Massage avec serviette chaude

MASSAGE DANS UN CADRE AGRÉABLE, PROPRE ET DISCRET AVEC DES MASSEUSES QUALIFIÉES AU CABINET OU A DOMICILE.

OUEST FOIRE VILLA N° 019 – DAKAR
TEL. : 76 139 32 22

3.Posté par baol le 05/10/2011 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

enrôle-toi dans la police des moeurs !

4.Posté par emage communication le 05/10/2011 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

e-mage est une agence de communication qui évolue dans le domaine de l’édition, du packaging, de la création graphique, de la mise en page et de l’impression de supports de communication.

Notre portefeuille client est large et diverse. Nous comptons parmi nos clients quelques grandes sociétés de la place. Nos produits sont variés et nous savons nous adapter aux besoins de nos clients.

Nous vous proposons les services de conception et impression ci-après :
• Brochures,
• Dépliants,
• Flyers,
• Chemises à rabat,
• Affiches publicitaires,
• Tee-shirts etc.

Alors profitez de nos offres en cette fin d’année et bénéficiez de réduction conséquentes !!!
Contacts : 77 565 27 60// 77 568 61 53
emagecommunication@gmail.com

5.Posté par MAA WAXOON, WAXEET le 05/10/2011 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE MAME MAKHTAR GUEYE FAIT VRAIMENT CHIER. BIEN AVANT L'ARRIVEE DES HAITIENS, CLAUDEL ETAIT LE CHAMPS DE PREDILECTION DES CHASSEURS DE BONNES FESSES. CE GARS TROUVENT UN MALIN PLAISIR A SUSCITER DE FAUX DEBATS. APRES SA BOURDE CHEZ LE KHALIFE MOURIDE, LE REVOILA AVEC AVEC UNE AUTRE "MBAAMERIES".

6.Posté par expert le 05/10/2011 23:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a du temps à perdre sur des futilités,elles ont le droit du moment qu'elles sont toutes majeures

7.Posté par just4you le 05/10/2011 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ENQUÊTE EXCLUSIVE SUR LES PRÉSIDENTS AFRICAINS : COMBIEN GAGNENT-ILS ? ET QUI SONT LES PLUS DÉPENSIERS ET LES PLUS RICHES ?

C'est sur KHOLMA point C O M

8.Posté par Baye Moussa le 08/10/2011 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LETTRE OUVERTE DE IMAM MASSAMBA DIOP AU CHEF DE L'ETAT,
SUR L'AFFAIRE DES ETUDIANTES HAITIENNES

(a l'attention surtout des négationistes comme Yérim Seck,
et de ceux qui ont voulu faire "démentir" l'info par "une étudiante haîtienne" fictive - Nous sommes au Sénégal, tout le monde se connait !!)

Dakar, le 02 octobre 2011

A la haute attention de :
Son Excellence, Me Abdoulaye Wade
Président de la République
du Sénégal


Objet : Situation des Etudiantes Haïtiennes
Hébergées au Sénégal

Excellence,

Il nous revient l’honneur de vous réitérer nos chaleureuses félicitations pour l’idée généreuse que vous avez eu, consistant à faire venir en terre sénégalaise des étudiantes et étudiants haïtiens, orphelins pour la plupart, consécutivement au terrible séisme qui a frappé, l’année dernière, le peuple frère d’Haïti.

La communauté internationale avait, à cette occasion, rendu un vibrant hommage à cette action hautement humanitaire du Chef de l’Etat sénégalais, qui venait, par ce geste, de démontrer à la face du monde, que la solidarité inter-africaine n’est pas un vain mot.

Toutefois, ces braves étudiantes haïtiennes sont, depuis quelques mois, devenues des cibles favorites de harcèlements indécents, à l’actif de certains individus nantis, faisant carrément dans le racolage à rebours, au niveau de la Cité Claudel et du bâtiment annexe du Point E.

Après six semaines d’investigations, il a été donné à JAMRA de constater que ces étudiantes sont fragilisées par le système de gestion de leurs bourses d’étude. En effet, bénéficiaires d’une bourse de 36.000 fcfa, par mois, elles perçoivent, à la veille des vacances scolaires, le rappel anticipé de la totalité de leurs bourses, sensées couvrir leurs besoins, pour les trois mois que durent les vacances scolaires. Soit environ 108.000 fcfa.

Mais la réalité est tout autre : ces adolescentes, insouciantes, dilapident toute cette somme, moins d’une semaine seulement après l’avoir encaissée. La conséquence, est qu’elles se retrouvent dramatiquement, pour le reste des vacances, sans le sous, et peinent souvent, dans leur majorité, à manger à leur faim, d’autant que le restaurant du Campus reste fermé pendant les vacances universitaires.

C’est justement cette situation de précarité, qui font de ces jeunes haïtiennes des proies faciles, qu’exploitent, sans vergogne, certains individus, qui, sous prétexte de leur venir en aide, leur font subir un chantage qui ne dit pas son nom, pour ne pas dire un droit de cuissage.

En effet, Monsieur le Président de la République, nous sommes au regret de vous dire que la plupart de ces étudiantes haïtiennes sont sous le joug de certains "kilifeu" qui, profitant de cette situation de détresse, abusent, au propre comme au figuré, toute honte bue, de ces braves étudiantes haïtiennes.

Après avoir magnifié, dans la plupart de nos sermons, la grandeur de votre action humanitaire, au profit de ces sinistrés du tremblement de terre haïtien, notre conscience et notre foi religieuse ne nous permettent pas de laisser des irresponsables commettre ces forfaitures sur de jeunes étudiantes étrangères, sans défense, risquant ainsi de compromettre votre belle et généreuse initiative, et de ternir l’image de notre pays.

Le ramdam médiatique que JAMRA a eu à faire ces derniers jours, pour dénoncer vigoureusement ces faits ignobles, semble au moins avoir eu pour effet d’avoir semé la débandade chez ces racoleurs du soir, uniquement préoccupés par leur libido. En effet, les rutilantes berlines qui squattaient les alentours de la Cité Claudel et du Bâtiment annexe du Point E ont disparues comme par enchantement. Et c’est tant mieux pour la sécurité, et la dignité, de nos jeunes hôtes.

Cependant, il nous parait indispensable de consolider cet acquis. A cet égard, nous souhaiterions formuler les suggestions suivantes, de nature, croyions modestement, à améliorer l’encadrement de ces étudiantes et à préserver les bonnes mœurs au niveau des sites d’hébergement concernés :

1. Mettre fin au paiement global des mensualités, correspondant aux trois mois de vacances scolaires. Et maintenir, pendant ces dites vacances, la même périodicité de paiement qu’en cours d’année universitaire.
2. Substituer au système de "parrainage" des étudiantes haïtiennes, une formule de "marrainage", administrativement plus transparente et moralement plus décente.
3. Faire bénéficier aux occupantes du Bâtiment annexe du Point E d’un système de restauration, à l’instar de leurs collègues de la Cité Claudel.
4. Nommer un nouveau responsable au poste de l’encadrement des étudiantes haïtiennes, laissé vacant depuis le départ de M. Lamine Bâ.

Monsieur le Président de la République, nous réitérons au Tout-Puissant nos ferventes prières, pour une réussite éclatante de cette opération humanitaire, qui devrait rester une fierté pour notre pays.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de notre haute et respectueuse considération.



Dakar, le 02 octobre 2011

Le Président Exécutif de Jamra
Imam Massamba Diop

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image