leral.net | S'informer en temps réel

Le mari cocu prend 12 ans

Au lieu de 15 ans de travaux forcés, Saïdou Diallo purgera finalement 12. Condamné en première instance pour assassinat, l’accusé a bénéficié d’une réduction de peine mais également la Cour d’assises d’appel a disqualifié les faits en meurtre.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Juillet 2013 à 14:14 | | 1 commentaire(s)|

Le mari cocu prend 12 ans
La supposée infidélité de sa seconde épouse, Aminata Bâ l’a transformé en meurtrier. Car, Saïdou Diallo est extrêmement jaloux. En effet orsqu’il a vu l’amant de son épouse chez cette dernière, il n’avait pas hésité à lui asséner deux coups de coupe-coupe.

C’était le 21 juillet 2007 au village de Niassanté, situé dans arrondissement de Mbane, département de Dagana dans la région de Saint-Louis. Cette nuit-là, le berger était parti pour tenter de récupérer son épouse qui avait abandonné le domicile conjugal deux ans auparavant.

Contre toute attente, Moussa Sow âgé de 19 ans, a débarqué sous le prétexte de chercher un cheval. La présence de son rival l’a mis dans tous ses états. C’est pourquoi lorsque celui-ci lui a tourné le dos, Saïdou Diallo l’a suivi pour lui asséner deux coups de coupe-coupe à l’avant -bras et au cou.

Un geste qu’il dit regretter devant la Cour d’assises d’appel de Dakar. Il a également laissé entendre que rien ne serait arrivé si la victime ne draguait pas son ex-femme. Car, selon ses dires, avant le drame, il a surpris celle-ci et la victime en flagrants délits d’adultère.

D’après lui, l’incident a été réglé à l’amiable et qu’il a ensuite déménagé. Malheureusement, la victime a continué à faire les yeux doux à sa dame. Pis, la victime a même offert comme cadeau des ceintures de perles et des habits à son ex.

Son ex-épouse le démentira à la barre, soutenant qu’elle ne connaissait même pas la victime. Le problème d’après Aminata Bâ, c’est que son mari est d’une jalousie maladive.

Le père de la victime a également abondé dans le même sens en indiquant que son fils s’apprêtait même à se marier.

Pour le conseil de l’accusé, la thèse de l’adultère est crédible. Aussi, estime t-il qu’il y a excuse de provocation. Pour Me El Hadj Mame Gningue, il n’y a ni meurtre, ni assassinat. Il a ainsi demandé une disqualification des faits en coups mortels.

L’avocat général a pour sa part estimé que la Cour d’assises de Saint-Louis a été indulgente en condamnant Saïdou Diallo à 15 ans de travaux forcés. Il a aussi regretté que le parquet général n’ait pas relevé appel car cela lui aurait permis de demander une peine supérieure.

Finalement Saïdou Diallo a écopé de 12 ans de travaux forcés.

Nettali



1.Posté par coolio le 20/07/2013 16:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et voila pour une histoire de cul,saïdou prend 12 ans.il va ruminer sa grosse bêtise au gnouf pendant que son ex femme continuera de belles galipettes avec un autre.bon courage saïdou!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image