leral.net | S'informer en temps réel

Les 2 millions remis par l’Etat divisent la famille

A Kédougou, l’argent divise la famille de Kékouta Sidibé, cet homme battu à mort par les gendarmes, il y a quelques jours. C’est le préfet qui leur a remis une enveloppe de deux (2) millions pour les funérailles. Mais si certains veulent prendre cet argent, les autres refusent d’y toucher.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Août 2012 à 19:12 | | 0 commentaire(s)|

Les 2 millions remis par l’Etat divisent la famille
C’est sur fond de division que l’enveloppe de 2 millions remise par les autorités administratives est arrivée au sein de la famille de Kékouta Sidibé, inhumé mercredi 15 Août. C’est en effet juste après l’enterrement du défunt qu’une délégation conduite par le préfet a remis une enveloppe de deux millions de F Cfa à la famille de Kékouta Sidibé, au quartier Mosquée de Kédougou.

Mais, au sein de la famille, des voix se sont élevées pour fustiger ce geste des autorités jugé inélégant, au moment où les Kédovins pleuraient leur fils mort et que leur douleur est encore très vive. Cette partie de la famille a exigé le renvoi de l’enveloppe, alors qu’une autre partie a estimé que l’enveloppe est venue à point nommé et que c’était une façon de présenter les condoléances.

Membre de la famille dont il porte la parole, Abdoulaye Sidibé donne une explication de cette situation. « Hier, après l’enterrement, la famille s’est réunie et le préfet a remis une enveloppe de deux millions pour les dépenses des funérailles. Une partie de famille a décidé de retourner l’argent, parce que c’est inélégant. Cet argent ne peut pas nous diviser, la famille n’y a pas touché, il est là, c’est secondaire pour nous », renseigne Abdoulaye Sidibé.

A l’en croire, ce qui est important pour la famille Sidibé, « c’est que cette affaire ne soit pas comme les autres. Cette affaire ne sera pas comme celle de Sina Sidibé et nous voulons que la lumière soit faite sur cette affaire. D’ailleurs, nous avons rédigé une plainte qui a été déposée au Tribunal régional de Tambacounda et au Tribunal départemental de Kédougou ». Selon Abdoulaye Sidibé, aucune somme ne pourra les détourner de la recherche de la vérité et de la justice dans cette affaire.


Source:NETTALI.NET






Hebergeur d'image