leral.net | S'informer en temps réel

Les 2192 malades mentaux du Sénégal abandonnés à eux-mêmes : Leur protecteur Ansoumana Dione s’exile, aujourd’hui

Après quatorze longues années de luttes intenses , de rudes sacrifices et de privations, pour la prise en charge et la réinsertion sociale des malades mentaux errant à travers le pays, au nombre de deux mille cent quatre vingt douze (2192), dans des conditions inhumaines, le Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), Ansoumana DIONE, s’exile en ce jeudi soir 24 avril 2014, dans la sous-région ouest Africaine.


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Avril 2014 à 14:57 | | 4 commentaire(s)|

Les 2192 malades mentaux du Sénégal abandonnés à eux-mêmes : Leur protecteur Ansoumana Dione s’exile, aujourd’hui
Ceci, pour manifester ainsi son désaccord face au régime du Président Macky SALL, qui refuse totalement de venir en aide à ces concitoyens extrêmement pauvres et démunis, contrairement à son prédécesseur le Président Abdoulaye WADE avec qui nous avions pu bénéficié d’un Centre d’Encadrement et de Traitement, construit à Kaolack au profit de notre Organisation reconnue par l’Etat du Sénégal sous le n°10602 du 14 mai 2001.
Mais, malheureusement, avec l’accession du Président Macky SALL au pouvoir, son régime a fait main basse sur cette structure qui, non seulement devait constituer le siège de l’Association mais, aussi et surtout, devait servir pour y prendre en charge médicalement d’abord ces malades mentaux errants, à tour de rôle, pour leur faire bénéficier ensuite, toujours dans la même structure, des formations de courtes durées, pouvant leur facilitant une bonne réinsertion sociale.
D’ailleurs, comme l’a clairement expliqué le Premier Ministre Madame Aminata TOURE lors de son inauguration le 1er avril 2014, ce Centre ne servira plus à cette noble objectif initial, ce qui laissera les réels bénéficiaires continuer de souffrir éternellement dans les rues, sans la moindre assistance, au vu et au su de tout le peuple sénégalais.
C’est pourquoi, impuissant face à cette injustice inégalable et inqualifiable, ajoutée aux nombreux problèmes d’ordre social, le défenseur des malades mentaux sénégalais, Ansoumana DIONE va quitter ce pays jusqu’à ce que le Président Macky SALL accepte de le recevoir pour remettre sans aucune condition à ses victimes, leurs droits les plus élémentaires que la Constitution leur confère à travers la loi n°75-80 du 09 juillet 1975, relative au traitement des maladies mentales et au régime d’internement de certaines catégories d’aliénés. .
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)- Rufisque- Tel: 77 550 90 82






Hebergeur d'image