leral.net | S'informer en temps réel

Les Dessous d’une Guerre

La Libye vie aujourd’hui l’une des crises politiques les plus graves de son histoire . Tout t’est parti d’un soulèvement populaire inspiré des récentes révolutions vues en Tunisie et en Egypte catalysé par une volonté réelle des puissances occidentales à anéantir le régime du guide libyen Mouammar Kadhafi en place depuis le 1 Septembre 1969 .


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Avril 2011 à 02:54 | | 4 commentaire(s)|

Les  Dessous  d’une  Guerre
Plusieurs facteurs ont émergé de l’analyse des spécialistes mais pas une qui met en évidence l’impact du projet RASCOM dans cette guerre .
Pourtant , en s’intéressant sur ce projet et les subtilités liées à sa réussite et à son financement , on peut voir nettement que RASCOM est loin d’être une cause à minimiser dans cette guerre .
Nous tenterons par cet article d’expliquer ce qu’est ce projet , ses réalisations , son financement mais surtout de montrer en quoi ce projet peut être considéré comme une cause réelle de la crise libyenne .
RASCOM ( Régional African Satellite Communication Organization ) est avant tout une organisation intergouvernementale panafricaine composée de 45 pays créée en 1992 et dont le siège se trouve à Abidjan ( Cote d’Ivoire ) .
Son but est de définir les services de télécommunications à bas coûts basés sur la technologie spatiale en liaison avec les opérateurs en télécommunications de ces pays .
Ses missions sont multiples mais on peut en citer les suivantes :
 Fournir une infrastructure de télécommunications à grande échelle à moindre coût aux zones rurales du continent en utilisant une technologie appropriée ;
 Améliorer et/ou développer les communications interurbaines dans chaque pays
 Établir des lignes directes entre tous les pays africains sans exception ;
 Fournir des facilités pour les émissions radio et télévision dans chaque pays et permettre la réalisation des échanges de programmes radio et télévision entre les pays africains ;
 Soutenir la connectivité internationale : poursuivre la connexion là où d’autres ne peuvent pas aller ;
 Fournir un éventail de services, voix, données, multimédia, télé-éducation, télémédecine, conférence vidéo, etc…

Le projet phare de RASCOM a longtemps été de lancer un satellite africain qui permettra de réduire considérablement les coûts des appels téléphoniques et services annexes au niveau du continent africain .
Pendant longtemps , l’Afrique payait 500 millions $ US / an de taxes sur les appels téléphoniques même à l’intérieur d’un même pays du simple fait que ces derniers transitaient par un satellite européen notamment Intelsat . C’est en quelque sorte une location. Pourtant , en évaluant les besoins financiers pour que l’Afrique se dote de son propre satellite , on s’aperçoit que 400 millions $ US ( somme définitive ) devrait suffire pour réaliser ce projet . Le bénéfice n’est plus à mesurer.
Le besoin identifié , le projet rédigé , l’équation qui restait à résoudre était le financement de ce projet .
Quel banquier ne financerait pas un tel projet ?
Quel banquier ne serait pas séduit par un satellite qui coûte 400 Millions $US payable une seule fois en remplacement d’un système basé sur une location de satellite extérieur pour 500 Millions $ US / an ?
Mais de quel intérêt les organismes internationaux ( FMI , Banque Mondiale ) , l’Union Européenne , les USA ont –ils pour financier un projet que ferait de l’Afrique un continent autonome en matière de téléphonie ? Aucuns .
Ainsi pendant 14 ans , ils ont fait attendre nos dirigeants africains sans aucunes solutions de financement .
Il faudra attendre 2006 pour voir le guide libyen Mouammar Kadhafi mettre sur la table 300 Millions $ US afin de ranger aux oubliettes cette mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire . La BAD ( Banque Africaine de Développement ) et la BOAD ( Banque Ouest Africaine de Développement ) vont imiter le geste de Kadhafi en donnant respectivement 50 Millions $ US et 27 Millions $ US et c’est ainsi que l’Afrique a , depuis le 20 Décembre 2007 , son tout premier satellite lancé depuis la base de Kourou ( Guyanne ) .
Ce satellite va quelque peu révolutionner les télécommunications en Afrique. Actuellement les communications entre des pays africains doivent passer par l'Amérique ou l'Europe , ce qui représente un coût important comme on vient de le voir . De plus le système RASCOM offre une vaste gamme de services à l’ensemble de la communauté des télécommunications, depuis les opérateurs de réseaux de télécommunication (TELCOS), qu’ils soient publics ou privés, jusqu’aux sociétés de diffusion de programmes audio et vidéos.

Dans la foulée , d’autres pays comme la Chine et la Russie s’y sont mises pour céder leur technologie pour le lancement de nouveaux satellites Sud africains , Nigérians , Angolais , Algériens et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010 .
L’occident ne digérera jamais ce revers que Kadhafi vient de les infliger en finançant à hauteur de 75% le premier satellite africain .
Mais le guide libyen ira plus loin en proposant dans le même temps la création d’une Banque Africaine d’Investissement ( BAI ) qui sera implantée en Syrte ( Libye ) , d’un Fonds Monétaire Africain ( FMA ) d’un capital de 42 Milliards $ US dont le siège sera à Yaoundé ( Cameroun ) et surtout d’une Banque Centrale Africaine ( BCA ) à Abuja ( Nigéria ) qui émettra une monnaie africaine unique et qui enterrera le CFA des pays francophone une des causes majeures de notre dépendance . On comprend bien la rage de Paris envers Kadhafi.
Par ailleurs , le Fonds Monétaire Africain ( capital 42 Milliards $ US ) va remplacer sur le sol africain les activités du FMI ( Fonds Monétaire International ) qui avec 25 Milliards $ US de capital a pu mettre à genoux tout un continent avec des privatisations le plus souvent discutables .
De tous ces projets qui prône l’indépendance réelle de l’Afrique , Kadhafi a montré une générosité sans faille . Il n’a pas été égoïste. Kadhafi a refusé de limiter ses investissement dans le Maghreb , il a refusé toute alliance avec les pays de la méditerranée à travers l’UPM ( Union Pour la Méditerranée ) .
De ces gestes , il est apparu aux yeux des puissances occidentales comme étant une personne qui menace sérieusement leurs intérêts , une personne dangereuse . A partir de ce moment il sera un dictateur , un violeur , un sanguinaire , un antidémocrate bref une personne dangereuse à qui faudrait se débarrasser à tout prix .

Sources :
• www.wikipédia.org
• Agence de presse africaine
• blog : www.libertesconquises.blogspot.com
• www.allafrica.com
• www.lesafriques.com




Abdou Khoudoss CISSE






1.Posté par Diop le 23/04/2011 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est la demon-crazy occidental, ou plutôt de la communauté européen international.

2.Posté par moulay le 23/04/2011 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est ce que vous connaissez de Khadafii, il avais aussi un projet de créer le plus grand université de science et technologique du monde ici en Afrique, il avait même choisi le paye, le Sénégal été parmi les 5 pays sélectionné.
il a aussi investi au moin 3 milliard$ dans presque tous les pays africain, d’où ces rumeur de mercenaire africain qu’on parlait au début de la guerre, moi je prie pour qu'il s'en sort vainqueur dans cette guerre de néocolonialiste, puis faut que les gens saches que l’europe s'effondre, et ca va continuer.

3.Posté par modou modou le 23/04/2011 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que font les pays africains pour defendre un pan africaniste de cette hauteut?
Rien, rien de rien. Eternels pleunicheurs.

L'Afrique ne grandira jamais avec cette mentalité sous devaloppée.

Il nous faut du courage pour arreter cette egemonie française.

ça suffit l'arrogance!

Ils detruisent l'Afrique par les guerres, mais, ils ne veulent pas de refuiges africains chez eux.

Africains, reveillez- vous.




4.Posté par samsam le 23/04/2011 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et pourtant vous le présenter toujours en disant le dictateur libyen, si tous les dictateurs été comme lui.
ils n'a jamais cesser de dénonce l’attitude occidentale contre l’Afrique il l'a même dite quand il été invité par l'union européen. c'est un lion, un fervent défenseure de droit africain qu'on est en train de perdre, que dieu l'aide face aux ennemies

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image