leral.net | S'informer en temps réel

Les banques ne désemplissent pas

VEILLE DE TABASKI

Depuis quelques jours, certains "Dakarois" rejoignent, en masse, leurs villes ou villages d’origine pour passer, en famille, la fête de Tabaski. Les chauffeurs en profitent pour augmenter les prix des billets.


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2011 à 10:09 | | 1 commentaire(s)|

Les banques ne désemplissent pas
La capitale Dakar commence à se vider de son monde. Ce, à quelques trois jours de la fête de Tabaski. Quasiment, plus de la moitié de la population de la capitale s’apprête à rejoindre l’intérieur du pays. Les garages sont pris d’assaut par les voyageurs. C’est l’envers de l’exode rural, ne serait ce que pour quelques jours. Même les marchands ambulants, essentiel de la population de Dakar, sont en train de plier bagages pour rejoindre, pour la plupart, Louga (Ndiambour). La demande étant supérieure à l’offre, les chauffeurs en font une aubaine pour augmenter démesurément les prix des billets.

Déjà tôt le matin du vendredi 04 novembre 2011, la gare routière de pompier a refusé du monde. Les clients viennent de la même capitale de Dakar, mais se rendent à des localités différentes dans l’intérieur du pays, selon qu’on soit du Sud, Nord ou l’Est du pays. Sur place, on trouve différents moyens de transports, accessibles à tous. Il y a sur place, des cars "Ndiaga Ndiaye", des "7 places" ou encore des minicars. Le prix varie selon la catégorie de véhicule, mais aussi la distance à parcourir.

Le prix revu à la hausse

Le malheur des uns, fait toujours le bonheur des autres. Là où les clients se plaignent de la cherté des prix des billets, les chauffeurs, eux, applaudissent et souhaitent que chaque jour soit la veille de Tabaski. « C’est l’évènement qui oblige. Nous allons en profiter pour tirer le maximum de bénéfice, car chaque jour n’est pas la veille de Tabaski », a déclaré Pape Dia, chauffeur de car "Ndiaga Ndiaye". Toutefois, il met de l’eau dans son vin. « Mais nous allons juste augmenter un peu », a-t-il ajouté. Mais il prévient que le prix va grimper en mesure que la fête s’approche. Presque toutes les destinations ont connu une légère hausse. Pour la destination de Ziguinchor par exemple, le billet passe de 7000 CFA (Ndiaga Ndiaye) à 8000CFA. Les "7 places" passent de 9000 à 10.000CFA.

Depuis quelques jours, chaque jours, se sont des milliers de personnes qui quittent Dakar pour leurs villes ou villages d’origine. Mais le nombre de voyageurs s’accroit au file des heures, à mesure que la fête approche. Et d’ici dimanche ou lundi, Dakar ne sera plus qu’à un million d’habitant. Ce, pour au moins deux ou trois jours.



1.Posté par Belle Sarr le 07/11/2011 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Biensur... les gens qui pillulent DAKAR ne sont ni nes , ni grandits a DAKAR.. la capitale Senegalaise est pleine de KOW KOW.. cest ce qui explique d'ailleurs le fait que DAKAR est SALE, ET PUANT..

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image