leral.net | S'informer en temps réel

Les énergies renouvelables, sources d'emplois pour les jeunes du monde rural

Nord Energy a présenté son projet « Energie solaire pour tous en Afrique ». Cette rencontre de partage a eu lieu hier, dans un hôtel de la place. Le groupe allemand a signé un protocole de partenariat avec le programme Exode Urbain. Ensemble ils veulent, au-delà d’apporter une réponse aux demandes des populations des zones rurales en énergie, créer des emplois dans ces localités.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Mai 2013 à 20:00 | | 0 commentaire(s)|

Les énergies renouvelables, sources d'emplois pour les jeunes du monde rural
Nord Energy demande l’implication de l’Etat et de ses institutions en charge de ce secteur. Cette rencontre qui a pour thème : « Les énergies renouvelables, une source d’emplois pour les jeunes », s’est tenue en présence des représentants du ministères de l’Environnement et de celui de l’Energie et des Mines. L’énergie solaire pour tous en Afrique, tel est l’objectif du groupe allemand Nord Energy. « Les énergies renouvelables demeurent une alternative pour un approvisionnement énergétique dans le monde rural mais aussi urbain. Même si on note une petite baisse actuelle, face à la flambée toujours continuelle du prix du baril de pétrole, les besoins énergétiques des populations sont toujours énormes », a expliqué le directeur dudit groupe. Ainsi pour apporter une réponse aux besoins en énergie des populations défavorisées des campagnes et des villes, conformément aux objectifs de la conférence de Paris de 1994 sur les problèmes de la désertification de l’Afrique en particulier, il faut, selon Reinhold Ahlers, faire recours à l’énergie solaire. Car, les énergies renouvelables, qui occupent une bonne place, surtout dans nos pays où le soleil brille à longueur de journée et d’année, offrent de nombreuses possibilités. « Incorporer l’éducation et la sensibilisation du public sur leurs opportunités dans les programmes éducationnels à tous les niveaux en attachant une attention spécifique au contexte africain, développer les énergies renouvelables dans le monde entier, pour être en mesure de disposer d’un approvisionnement énergétique élémentaire, afin de lutter contre la pauvreté et également continuer de protéger l’environnement de manière efficiente », a-t-il soutenu dans son exposé.

A travers ce programme, Nord Energy et son partenaire, le programme Exode Urbain, veulent créer des milliers d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables et accompagner la volonté politique nationale de création de sources de revenues et de richesses durables pour les jeunes aussi bien en zone rurale qu’urbaine. Pour atteindre cet objectif, ils comptent s’appuyer sur les initiatives locales pour le développement de l’entreprenariat rural agricole et non agricole en mettant l’accent sur les forces vives que sont les femmes, leurs structures associatives (groupements féminins, associations sportives et culturelles, l’amélioration de la productivité, la promotion des associations professionnelles de base, la mise en place d’un système d’information sur l’emploi rural, l’appui aux volontaires urbains pour leur insertion en milieu rural dans des activités d’intermédiaire. Ils demandent donc, à travers ces stratégies opérationnelles, l’implication de tous les acteurs au développement, l’Etat du Sénégal, avec ses différents ministères, et ses institutions habilités, le secteur privé et les organisations communautaires de bases. L’exécution d’un tel programme, selon, Ababacar Laye Seck, directeur du programme Exode Urbain, requiert la participation d’un encadrement qualifié et compétent ; car dans son esprit, il ne doit laisser de chance ni aux errements encore moins au hasard. Cet encadrement va se tourner vers les groupements de base, les organismes communautaires du fait de leur implication dans toutes les initiatives de lutte contre la pauvreté dans les quartiers. Le coût de cette énergie, les risques et l’impact de la centrale énergétique sur l’environnement ont fait objet de questions durant cette rencontre. Il ressort que tout dépendra de la nature de l’installation demandée par l’acquéreur, pour une centrale de 500 watt, pouvant approvisionner en énergie 40.000 foyers, le coût est de 12.500 millions d’euros.






Hebergeur d'image