leral.net | S'informer en temps réel

Les habitants de Sacré-Cœur 3 déclarent la guerre aux agresseurs

« Un tueur dans la foule » : L’on se souvient de ce titre d’un grand film policier où un supporteur voyou profitait des matchs du championnat américain pour tirer sur les joueurs de l’équipe adverse. Cette fois-ci, il s’agit d’ « un tireur dans les embouteillages ». Un scénario loin d’un film encore moins d’une fiction, mais qui s’inspire d’une triste réalité puisque les tireurs, en l’occurrence des voleurs, profitent des bouchons de la circulation pour sévir. Circulant en scooters, ils sévissent sur les deux tronçons de la Voie de Dégagement Nord (Vdn), et précisément à hauteur des cités Sacré-Cœur 3, du cimetière Saint-Lazare de Béthanie et Mermoz.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Décembre 2012 à 17:00 | | 0 commentaire(s)|

Les habitants de Sacré-Cœur 3 déclarent la guerre aux agresseurs
Ces actes d’agression barbares et sauvages ont fini par plonger les populations dans l’angoisse et la peur. Les choses ont atteint des proportions telles que, chaque jour, tout père ou mère de famille rentrant chez lui sain et sauf, fait pousser à sa famille un ouf de soulagement. Les élèves et étudiants, n’en parlons pas ! « Bilahi… tant que les enfants ne sont pas à la maison, je ne dors pas ! Vdn « woroul »…» s’inquiètent ainsi la plupart des riverains interpellés à propos de l’insécurité sur cet axe routier.

Face aux lamentations des populations, MM. Mamadou Ndiaye, président du Collectif des résidents de Sacré-Coeur3 et Mouhamadou Lamine Ndiaye, délégué de quartier, avaient d’ailleurs convoqué jeudi dernier un « conseil de sécurité ». Conseil de sécurité : le terme n’est pas trop fort pour exprimer la guerre que ces habitants entendent mener contre les agresseurs. Un conseil composé de tous les résidents propriétaires et non-propriétaires ainsi que des notables, religieux, administrateurs de société, gérants de boutique etc… L’ordre du jour portait sur la situation d’insécurité générée par la zone criminogène et « accidentogène » qu’est la Vdn, mais les membres du collectif ont profité de leur réunion pour faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire nettoyer en même temps leur cité de ses lieux mal famés.

En effet, il apparaît que les quartiers Sacré-Cœur 3-Vdn concentrent des coins et recoins à hauts risques. En dehors des agressions en série sur les deux voies de la Vdn, les habitants ont consté en effet qu’il y a des vols non récriminés dont les auteurs peuvent être des éléments endogènes et/ou exogènes aux maisons. D’après leurs analyses, ces recoins criminogènes sont le fait d’un manque de suivi et de fréquence des patrouilles de la brigade de Gendarmerie de Ouakam dont la zone de compétence se limite à Sacré-Coeur3. En effet, l’autre partie de Sacré-Cœur 3, c’est-à-dire celle se trouvant du côté du terrain de football, relève du périmètre de compétence du commissariat de police de Dieuppeul.

À l’issue de ces états généraux de la sécurité dont le président de commission est le commissaire (Er) de police Ndiaga Ndoye ayant fait ses preuves dans la police nationale, les habitants ont adressé une lettre au ministre de l’Intérieur, le général Pathé Seck. Inutile de vous dire que le commissaire Mbaye Sèye, patron du commissariat de Dieppeul, n’a pas attendu les instructions pour réagir. Déjà, ses éléments viennent de démanteler deux bandes à moto qui sévissaient sur la Vdn. L’une d’elles est la bande à Amadou Ba dont le modus opérandi rappelle curieusement les agressions dont ont été victimes des plaignants. L’enquête se poursuit, ce qui explique que les policiers ne soient guère loquaces. « D’ailleurs, plusieurs scooters ont été saisis à l’occasion d’une opération de sécurisation sur la Vdn » nous confie un élément de la brigade de recherches de la police de Dieuppeul (Voir photo).

Une chose est sûre, si les sages de Sacré-Cœur 3 Vdn ne parviennent pas à trouver une solution pour éradiquer le mal, les jeunes exécuteront des plans d’action, quitte à dresser des barricades sur la Vdn pour se faire entendre…


Pape NDIAYE
Le Témoin N° 1106 –Hebdomadaire Sénégalais ( Décembre 2012)












Hebergeur d'image





Hebergeur d'image