leral.net | S'informer en temps réel

Les populations de Samine marchent pour réclamer l’érection de leur village en chef lieu de département

Les populations de Samine (sud) ont marché, lundi, pour demander au gouvernement de revoir le découpage administratif de la nouvelle région de Sédhiou, en érigeant Samine Escale en chef lieu de département, a constaté l’Aps.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Août 2008 à 03:04 | | 0 commentaire(s)|

Au terme de cette procession qui a conduit les marcheurs de l’entrée ouest du village à la maison communautaire, elles ont remis un mémorandum destiné au président de la République au président du conseil rural de Samine, El Hadji Mamadou Lamine Diatta.

Le document a été élu par le président de l’Association pour le développement de Samine, Ousmane Daffé, devant la nombreuse foule des marcheurs qui avaient pris d’assaut les locaux dudit conseil.

Au nom des populations du Balantacounda, du Brassou et du Pakao sud, le texte invite ‘’le gouvernement du Sénégal, à revenir sur sa décision, et à entériner la proposition faite par l’administration locale’’, laquelle est jugée ‘’conforme à la préoccupation des populations concernées’’.

Selon le mémorandum, ces populations considèrent que ‘’la proposition de découpage validée en Conseil des ministres le 13 août 2008 éloigne davantage l’écrasante majorité de la population de l’administration’’.

La déclaration ajoute que ‘’le choix porté sur Goudomp ne correspondant pas aux critères visés par la politique de décentralisation, compte tenu de sa situation géographique’’.

Mais les manifestants invoquent également ‘’les propositions pertinentes faites par l’ADS (association pour le développement de Sédhiou), le Comité départemental de développement validé par le Comité régional de développement, qui ont toutes retenu Samine après étude objective de la situation’’.

Des arguments repris par le président du Conseil rural de Samine, El Hadji Mamadou Lamine Diatta. Selon lui, il ressortait des ‘’conclusions d’une commission départementale mise sur pied par le préfet de Sédhiou’’, que Samine et Bounkiling devaient être érigés en chefs-lieux de département.

Il en est de même de la commission régionale qui avait été mise en place par le gouverneur de la région de Kolda pour ‘’faire des études de proposition sur le découpage de la nouvelle région de Sédhiou’’.

Celle-ci avait estimé que Samine et Bounkiling ‘’étaient’’ les localités ‘’les mieux positionnées’’ pour servir de chefs lieux de départements, a-t-il rappelé, soulignant que le gouverneur de la région de Kolda avait ‘’convoqué en juillet 2007 un Comité régional de développement (Crd) spécial pour entériner les propositions faites tant au niveau départemental qu’au niveau régional’’.

Déterminés à défendre ’’les droits des populations de Samine’’, les manifestants n’excluent pas d’attaquer la décision devant la justice. D’ailleurs, en signe de solidarité, toutes les activités avaient cessé dans le village.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image