leral.net | S'informer en temps réel

Les travaux forcés à perpétuité pour les agresseurs des HLM

La cour d’assises siégeant vendredi à Dakar a condamné Amadou Lamine Ndiaye, Mactar Guèye alias Ndiaga, Pape Maguette Niang et Pape Cissé Mbaye aux travaux forcés à perpétuité, pour l’agression de deux femmes, le 19 août 2007, au marché des HLM, à Dakar.


Rédigé par leral.net le Samedi 19 Mai 2012 à 13:25 | | 0 commentaire(s)|

Les travaux forcés à perpétuité pour les agresseurs des HLM
Selon la cour, les quatre accusés ont usé d’une arme à feu pour commettre une agression sur Coubma Fall et Fanta Fall, qui venaient faire du change dans ce marché.

Les deux dames avaient par devers elles 3.100 euros, soit deux millions 30 mille francs CFA. Quelques instants après le change, un homme à bord d’un véhicule les a interpellées, sans qu’elles daignent réagir, à la vue d’une arme à feu dans la voiture.

Vite, Coumba Fall reçoit une décharge à l’aide d’une bombe neutralisante. Ensuite quatre coups de feu à la cuisse. Les agresseurs s’emparent ensuite de son sac, qui contenait l’argent, et parviennent à se faufiler avec.

Une enquête judiciaire ouverte a permis par la suite de savoir que le mécanicien Pape Maguette Niang avait loué la voiture à l’un des accusés, Amadou Lamine Ndiaye. Pape Maguette Niang savait que Coumba Fall, qu’elle avait rencontrée dans le marché, détenait la somme de 3.100 euros. Il reconnait aussi avoir mis Ndiaga au courant de ce que celle-ci détenait Une telle somme, selon l’enquête préliminaire.

Pape Maguette Niang, accompagné des enquêteurs, leur montre le domicile d’une amie que fréquente Amadou Lamine Ndiaye, à la Médina. Une perquisition faite chez Ndèye Maty Ndiaye a permis de découvrir un sac contenant deux armes à feu et 50 cartouches. A la barre de la cour d’assises, ils ont tous nié les faits qui leur sont reprochés.

‘’C’était un dimanche. Nous déjeunions chez ma copine Ndèye Maty Ndiaye, Ndiage Guèye, Pape Cissé Mbaye et moi. En rentrant, j’ai déposé Ndiaga Guèye au marché des HLM. Et en achetant du carburant à la station d’essence situé à côté du marché, j’ai alors entendu des coups de feu’’, a expliqué Amadou Lamine Ndiaye, le conducteur du véhicule pris en location par Pape Maguette Niang.

‘’J’ai vu Ndiaga Guèye revenir vers moi, avec un sac et un revolver à la main. Pape Cissé Mbaye, lui, avait le visage ensanglanté’’, a-t-il ajouté, très en verve.

Il poursuit : ‘’Les faits se sont déroulés rapidement. Quand ils sont revenus, ils m’ont dit de démarrer à la hâte. J’ai transporté Pape Cissé Mbaye à l’hôpital de Grand-Yoff. Par la suite, j’au vu Ndiaga Guèye ouvrir un sac et en sortir 300 mille francs CFA pour les remettre à sa maman.’’

Ndiaga Guèye se défend : ‘’Amadou Lamine Ndiaye a cité mon nom dans cette affaire simplement parce que c’est moi qui lui ai vendu les téléphones portables qui lui ont valu une condamnation en Gambie.’’

Pape Cissé Mbaye a fait valoir qu’il a pris place à bord de la voiture simplement pour se faire déposer chez lui et qu’il n’est nullement mêlé à cette affaire.

‘’Les victimes m’ont interpellé dans les environs du marché des HLM pour trouver un bureau de change. Je leur ai dit d’aller à la station d’essence d’à côté et elles n’en voulaient pas’’, a raconté Pape Maguette Niang.

‘’Je les ai taquinées, en leur demandant de me donner une commission. Je n’ai ensuite dit à personne qu’elles avaient de l’argent’’, a-t-il poursuivi.

‘’J’ai rencontré par hasard Ndiaga Guèye et on s’est salués. Nous nous connaissons et j’ai même eu un enfant avec sa sœur. Ensuite, l’un des agresseurs m’a appelé au téléphone, pour me proposer 100.000 francs CFA, pour que je ne dévoile rien. J’ai décliné l’offre’’, a encore dit Pape Maguette Niang.

Pape Maguette Niang a avoué n’avoir fait que louer sa voiture à Ndiaga Guèye pour 30 mille francs CFA par jour, pendant trois jours. ‘’C’est au lendemain des faits que le Service des mines m’a appelé au téléphone pour identification du véhicule’’, a-t-il expliqué.

L’avocat Salobé Gningue a déclaré : ‘’Ce qui est constant, c’est que ces deux dames ont été agressées par Ndiaga Guèye et Amadou Lamine Ndiaye, malgré les nombreuses versions.’’

Selon lui, Amadou Lamine Ndiaye est bien à l’origine de l’agression de Coumba Fall et Fanta Fall. ‘’C’est lui qui a interpellé les dames et s’est occupé du partage du butin. C’est Pape Maguette Niang qui a indiqué aux agresseurs que les deux femmes avaient de l’argent. Donc, il est impliqué dans cette affaire’’, a soutenu l’avocat général, qui estime que ‘’la participation d’Amadou Lamine Ndiaye, Ndiaga Guèye, Pape Cissé Mbaye et Pape Maguette Niang à cette agression ne fait l’objet d’aucun doute’’. Il a ainsi requis les travaux forcés à perpétuité contre les quatre.

L’avocat général a en revanche indiqué qu’il ne détenait pas de preuves pour entrer en voie de condamnation de Pape Maguette Niang et Ndèye Maty Ndiaye, qui n’a pas comparu.

L’avocat d’Amadou Lamine Ndiaye a demandé à la cour de juger son client pour sa seule responsabilité dans cette affaire, autrement dit, le fait qu’il est propriétaire de la voiture utilisée par les agresseurs. ‘’Il ne faut pas se baser sur son lourd passé pénal’’, a-t-il plaidé.

Me Bamba Cissé, avocat du chauffeur de taxi Maguette Ndiaye, a déclaré que son client ‘’n’a fait qu’indiquer aux femmes un bureau de change’’. ‘’Il leur a même donné son numéro de téléphone’’ pour les aider, a-t-il fait valoir. ‘’Ce n’est pas intelligent de commettre une agression et de donner son numéro à ses victimes. C’est absurde’’, a ajouté Me Cissé.

Il soutient aussi que son client a refusé de prendre les 100 mille proposés par les agresseurs et plaidé son acquittement.

Le conseil de Pape Cissé Mbaye a, lui aussi, plaidé l’acquittement pur et simple de son client. ‘’Il est tombé au mauvais moment et au mauvais endroit dans cette affaire’’, a affirmé Me Mamadou Moustapha Dieng.

La défense de Mactar Guèye alias Ndiaga a plaidé l’acquittement, au bénéfice du doute. ‘’Il n’y a pas un élément objectif du dossier qui l’incrimine et il faut déterminer la responsabilité de chacun’’, a-t-il poursuivi.

Les avocats Pape Maguette Niang ont aussi plaidé l’acquittement pour leur client qui, selon eux, n’a fait que louer un véhicule à ses co-accusés et ne pouvait pas forcément savoir qu’ils allaient commettre une agression.


SOURCE:P.-S.
SKS/ESF/BK






Hebergeur d'image