leral.net | S'informer en temps réel

Lubrifiant intime, garde mari, augmentation des hanches, "Saf safaal",...: Ces produits prisés par les femmes pour satisfaire leur conjoint




Qu’arrive-t-il à nos femmes ? N’ont-elles pas confiance en elles ? Telle est la question que bon nombre, surtout les hommes, se posent en voyant ces longues et interminables files et bousculades dans les différents stands proposant ce qu’on appelle "les secrets de femmes", en d’autres termes des produits aphrodisiaques.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Avril 2015 à 14:42 | | 2 commentaire(s)|

Lubrifiant intime, garde mari, augmentation des hanches, "Saf safaal",...: Ces produits prisés par les femmes pour satisfaire leur conjoint
En effet, un tour à la Foire internationale de Dakar (Fidak) a permis de se rendre compte que les femmes et même les hommes ont besoin d’un petit coup de pouce pour vivre en toute quiétude leur sexualité et garder leur époux à côté d’elles.

Ainsi pour faire plaisir à leur époux et se montrer à la hauteur pendant l’acte sexuel, elles sont capables de recourir à n’importe quel aphrodisiaque : Garde mari, cherche mari, "saf safal", augmentation de puissance, augmentation de hanches et de seins, stimulant, lubrifiant intime….

Ces produits proposés par des femmes et des hommes pour les femmes et les hommes sont le centre d’attraction de toutes les femmes célibataires ou mariées par tentation ou par curiosité.

À la découverte des "secrets de femme"

Au pavillon tertiaire, ce sont les bousculades autour de quelques stands qui ont attisé notre curiosité comme d’ailleurs toutes les femmes qui s’y trouvaient. Un pas puis deux et nous voilà à un stand de la République de Niger. Là ce sont des Sénégalais qui sont en charge de ce stand. Les photos qui étaient accrochées ça et là de la devanture en disent long sur les produits proposés par ces femmes surexcitées qui formaient un blog autour de la table où ont été rangés délicatement ces "secrets de femmes".

Interpellée sur leurs produits, l’une des gérantes répondant au nom de Khadiara Néné déclare : "Il y a tout ce dont une femme ou un homme a besoin pour assurer pendant l’acte sexuel". Sur ce, elle ajoute devant l’oreille attentive des jeunes filles qui formaient un bloc au niveau de leur stand : "Vous voyez ces flacons ! C’est pour les femmes qui veulent trouver un mari ou garder leur époux à côté d’elles. Dans cette petite bouteille, il y a de la poudre et des brindilles accompagnés des prières des Haoussas".

D’après la dame, ces produits font partie des plus vendus en cette 22è Foire internationale de Dakar. Et le mode d’emploi est simple. "Vous mettez dans le flacon du parfum et vous remuez. Vous le gardez une semaine avant de commencer à vous l’asperger", explique-t-elle avant de souligner que le traitement se fait avec trois flacons et que les trois coûtent 5000 F Cfa. Mais, précise-t-elle, s’il s’agit d’une seule bouteille le prix varie entre 2000 et 3000 F Cfa.

En ce qui concerne le produit qui augmente les hanches, la dame Khadiara Néné souligne : "Il s’agit d’un sirop et le mode d’emploi c’est une cuillerée à café une fois par jour". "Ça marche bien et c’est efficace" renchérit-elle avant d’ajouter qu’il y a aussi des produits pour redonner du tonus pendant l’acte sexuel à la femme ou à l’homme et le prix varie entre 3000 et 5000 F Cfa.

Le secret des cure-dents et des bouilloires

À quatre pâtés de ce stand géré par Khadiara Néné se trouve, toujours au pavillon tertiaire, dans un autre stand entouré de bassines remplies d’encens de tout genre, Mme Seck dit Néné Sow. Cette dernière aussi s’active, en plus de ces "thiouraye" dont l’odeur ne laisse aucun passant indifférent, dans les "secrets de femmes". Lesquels sont cette fois-ci non de la poudre ou du sirop mais des bouilloires et des cure-dents.

"Pour les bouilloires, il y a deux genres : il y en a un qui contient de l’eau qui est mélangée avec des sourates de Coran et il y en a d’autres qui contiennent des racines". Le mode d’emploi, informe-t-elle, est très simple, car il suffit seulement de se laver l’appareil génital avec, de temps à autre. L’autre secret se trouve dans le cure-dent avec un goût très sucré que Mme Seck échange à 500 F Cfa parfois à 1000 F Cfa. Ce cure-dent fait office de stimulant.

La poudre magique qui fait un effet "boom"

Logeant ce jardin des "secrets de femme", un autre stand attire notre attention. Il s’agit de celui dont Mme Mbengue dit Sophie s’occupe avec ses collaborateurs. D’après Mme Mbengue, tous les produits vendus dans ce stand viennent du Maroc. Sur ce, elle précise faisant l’éloge de ces produits: "Nous avons des produits naturels. Nous vendons des lubrifiants intimes qui sont très efficaces et qui n’ont pas d’effets secondaires. Ce lubrifiant aide beaucoup les femmes dans leur mariage".

En plus de ces lubrifiants, il y a une composition à base de miel mentholé, mais aussi un autre produit pour rétrécir l’appareil génital de la femme. S’y ajoute à ces secrets un produit qui donne beaucoup de vitalité. "Il s’agit d’une poudre qui, mélangée avec du miel et quelque chose de liquide, produit un effet boum", informe Mme Mbengue.

Selon cette dernière, ces produits dits "secrets de femme" sont très prisés par la gent féminine mais aussi masculine. "Les secrets de femmes marchent très bien et cela nous a même étonnés", révèle-t-elle avant d’ajouter : "Parce qu’on voit que les gens sont intéressés par rapport à tout cela". Toutefois, tient-elle à rassurer, que "ce sont des produits naturels, ce ne sont que des plantes".

Entre la peur de perdre son mari ou de ne pas lui plaire, la gente féminine se rue vers les "secrets de femme"

C’est avec excitation que les femmes habituées ou par pur hasard se faufilent entre les centaines de personnes qui viennent, chaque jour, à la foire pour se rendre dans les différents stands proposant les produits aphrodisiaques. Ces "secrets de femme" se vendent à la 22è Foire internationale de Dakar (Fidak) comme de petits pains. Il suffit d’y faire un tour pour en avoir le cœur net.

Mme Ndiongue habite Pikine, elle est "niarel". De teint clair, une vraie "diongama", elle n’éprouve pas de honte à acheter ces produits qui pourront lui procurer du plaisir ainsi que son mari pendant l’acte sexuel. Un sachet rempli de flacons et de paquets à la main, Mme Ndiongue s’explique : "J’achète ces produits pour me faire plaisir. J’en ai besoin, j’ai fait 17 ans de mariage, c’est pourquoi chaque fois que j’en ai l’occasion de m’en procurer, j’en achète sans hésiter".

Cependant, Mme Ndiongue âgée d’une quarantaine d’années est fine connaisseuse de ces produits. Ainsi, se fond-t-elle en explication à la question de savoir comment elle va faire avec tout ce qu’elle a dans son sachet. "J’ai acheté un produit pour rétrécir mon appareil génital, un autre pour le plaisir et un autre pour augmenter ma libido" renseigne-t-elle tout en ajoutant que "ce sont des produits efficaces qui n’ont pas d’effets indésirables, car n’étant pas la première fois que je les utilise". Si pour Mme Ndiongue son intérêt s’est tourné vers ces "secrets de femme" qui procurent bonheur dans le mariage, pour Mme Ndiaye tel n’est pas le cas.

Trouvée devant un stand au pavillon tertiaire, surprise en train de se procurer un de ces nombreux aphrodisiaques, elle se tord de rires à la question de savoir quel genre de produit elle vient d’acheter. "Les produits pour les cheveux m’intéressent et pas ceux pour l’augmentation des hanches parce que j’en ai assez", déclare Mme Ndiaye qui reconnaît quand même s’être procuré, par curiosité, un produit cherche mari. "J’ai acheté un flacon cherche mari, car je veux en avoir comme toutes les femmes de mon âge". A la question de savoir comment elle fait pour découvrir ces produits, elle lance : "Je suis tombée par hasard sur ce stand. Et, c’est par curiosité que je me suis arrêté. J’ai demandé, on m’a expliqué, j’ai été convaincue et j’ai acheté, car malgré tout j’y crois".

Pour Kiné Ndom qui a fait 10 ans de mariage, c’est le garde mari qui l’intéresse. Car, justifie cette originaire de Touba: "Je veux que mon mari soit davantage amoureux de moi. Je veux qu’il soit toujours raide dingue de moi". Toutefois, si certaines femmes ont jeté leur dévolu sur ces produits, d’autres pouffent en passant sur ces stands. C’est le cas d’une demoiselle qui, en passant devant un stand, en voyant les photos qui y sont affichées montrant de grosses fesses, elle se tord de rires tout en se disant abasourdie : "Augmentation de hanches !".

Les hommes se méfient

La ruée des femmes vers ces produits aphrodisiaques inquiète les hommes. Ces derniers qui sont la raison de cette effervescence de la gente féminine vers ces "secrets de femmes" se méfient.

Trouvé en train d’acheter un produit pour la fatigue dans un stand qui offre des gammes de produits aphrodisiaques, Daouda Diao est contre ces secrets de femmes. "C’est superficiel tout cela" lance-t-il. Sur ce, il affirme : "Moi, j’aime les choses naturelles. Dans la vie, il faut être naturel". D’après M. Diao, il ne sert à rien d’utiliser ce genre de produits prétextant vouloir faire plaisir à son mari ou de le retenir à la maison. "Il suffit d’être fidèle, d’être une bonne épouse pour que les hommes n’aillent pas chercher ailleurs et rien d’autre", conseille Daouda Diao.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image