leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall valide le plan décennal de 767 milliards proposé par le gouvernement

Le président de la République, Macky Sall, a validé mercredi le Plan décennal (2012-2022) de 767 milliards de francs CFA que le gouvernement a proposé le même jour ‘’pour venir à bout du phénomène des inondations’’ qui frappent le pays depuis une dizaine d’années.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Septembre 2012 à 00:17 | | 0 commentaire(s)|

Macky Sall valide le plan décennal de 767 milliards proposé par le gouvernement
‘’J’accepte et je valide le Plan décennal qui nous a été proposé par le gouvernement, avec une première phase d’urgence étalée sur la période 2012-2013, une phase à court et moyen terme étalée sur la période 2014-2022 qui devra mettre en cohérence l’ensemble des projets en cours’’, a dit le président Sall dont les propos ont été accueillis par une clameur d’approbation dans la salle des banquets, où se tenait un Conseil présidentiel sur les inondations.

Pour autant, M. Sall n’a pas manqué de faire quelques observations sur la réalisation dudit plan. ‘’Dans la phase d’urgence, nous pouvons adopter le budget qui s’élève à 66 milliards FCFA, mais pour le reste du programme décennal, je souhaite que l’adoption soit différée à la lumière des rencontres ultérieures avec les différents acteurs’’, a-t-il indiqué.

‘’Je vais instruire le ministre de l’Economie et des Finances à organiser une rencontre avec les partenaires financiers d’ici la fin de l’année pour une évaluation beaucoup plus précise du Plan décennal avec un échéancier étalé sur dix ans’’, a-t-il encore dit.

’Le Programme décennal va être déroulé sur dix années (2012-2022). Il va comprendre une phase urgente de 66 milliards, un volet à court terme de 250 milliards et une autre phase à moyen et long terme qui coûtera 450 milliards, le tout fera 767 milliards CFA’’, avait expliqué auparavant Oumar Guèye, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement à l’ouverture du Conseil présidentiel.

Cette rencontre, dont l’objectif est de formuler des solutions pour venir à bout des inondations, a réuni plusieurs ministres, des parlementaires, des élus locaux, plusieurs spécialistes, des représentants du secteur privé, des partenaires techniques et financiers internationaux, des ONG, des représentants de la société civile et des représentants du corps diplomatique accrédité à Dakar.

Le Sénégal est confronté depuis une dizaine d'années à la recrudescence des inondations causées par des pluies diluviennes. L'hivernage 2012 n'a pas échappé à la règle, avec une vingtaine de morts, des milliers de sans-abri et des dégâts matériels importants, après les fortes précipitations du mois d'août dernier.

Cette situation a poussé le président Macky Sall a proposé, en procédure d'urgence, la suppression du Sénat, institution jugée inutile par une bonne partie de l'opinion, et celle du poste de vice-président.

Le chef de l'Etat a finalement obtenu gain de cause ce mercredi, avec un vote favorable du congrès. De fait, le budget de la Chambre du Parlement devrait être affecté aux secours, conformément au souhait qu'il avait exprimé, en fin août dernier.

APS






Hebergeur d'image