leral.net | S'informer en temps réel

Nomination du pérsident et de nouveaux membres du conseil de régulation de l’Artp. Wade chamboule et réhabilite Serigne Mboup

C’est le retour par la grande porte pour l’ancien directeur général de Petrosen. Serigne Mboup a été, en effet, nommé président du Conseil de régulation de l’Agence de régulation des postes et des télécommunications (Artp). Par décret 2010-406, le Président Wade a aussi choisi les nouveaux membres du Conseil de régulation. L’ancienne équipe, dont le mandat est arrivé à expiration depuis avril 2009, est au cœur d’un vaste scandale, dont l’instruction est en cours au premier cabinet.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2010 à 12:53 | | 6 commentaire(s)|

Une page se ferme et une autre s’ouvre à l’Agence de régulation des postes et des télécommunications (Artp). Par décret 2010-406 en date du 30 mars 2010, le président de la République a procédé à la nomination des membres du Conseil de régulation. Ainsi, c’est désormais Serigne Mboup, ingénieur en Pétrochimie et ancien directeur de Petrosen, qui prend les commandes de la présidence du Conseil de régulation. Les autres membres nommés par le décret obtenu par L’As sont Hamidou Coulibaly (juriste, professeur à l’Ecole supérieure polytechnique à l’Ucad), El Hadji Diouf (juriste, auditeur comptable et financier), Khadijatou Fadel Faye (ingénieur en télécommunication et marketing), Assane Kébé (animateur au développement) et enfin, Abdou Khadre Ndiaye (conseiller en organisation). Le Premier ministre et le ministre d’Etat, secrétaire générale de la Présidence de la République ont été chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de ce décret, qui tombe à son heure.
En effet, le Conseil de régulation sortant présidé par le professeur Abdoulaye Sakho et composé de Issakha Guèye, Oumar Diouf, Mamour Diack, Babacar Touré et Cheikh Tidiane Touré, a été éclaboussé par l’Inspection générale d’Etat (Ige), en même temps que l’ancien Directeur général, dans l’affaire dite des primes spéciales de l’Artp. De plus, son mandat avait expiré depuis Avril 2009 sans qu’il ne soit remplacé. Trois parmi eux, Daniel Seck, Abdoulaye Sakho et Babacar Touré ont été déjà inculpés par le Doyen des juges, Mahawa Sémou Diouf. À part Oumar Diouf et Babacar Touré, le reste des membres du Conseil de régulation sortant avait été nommé depuis Avril 2003 et ils ont eu deux mandats renouvelés. Certes, jusqu’au moment de leur inculpation, ils attendaient de recevoir leurs indemnités, tout comme Oumar Diouf et Cheikh Tidiane Touré qui les ont rejoints après. Mais est-ce une raison pour s’accaparer des deniers publics ?
Des sources, qui reconnaissent que les nouveaux membres du Conseil de régulation sont des « têtes bien faites » ayant le « profil », ne manquent pas de se féliciter de la présence d’une femme, Khadijatou Fadel Faye, dans le Conseil. Aussi, la nomination de Serigne Mboup comme président dudit Conseil sonne comme une réhabilitation, ses compétences ne souffrant l’ombre d’aucun doute. Reçu il y a de cela plusieurs mois par le chef de l’Etat, Serigne Mboup avait été pressenti à la Direction générale de la Société africaine de raffinage (Sar). Mais cette proposition s’était heurtée à des blocages. Dans un premier temps, il était prévu de l’amener à la Senelec, après le limogeage de Latsoukabé Fall, remplacé finalement par Seydina Kane, après un intérim.
Cheikh Mbacké GUISSE
lasquotidien.info



1.Posté par ndeye astou le 07/04/2010 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

The right man at the right place! bonne chance Serigne!
Une soeur de la CIS

2.Posté par Bineta le 07/04/2010 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitations Monsieur MBOUP et du courage! Je ne suis pas une femme politique mais je n'oublierai jamais l'acte posé par cet homme à l'endroit de notre organisation ( c'est rare de voir un homme politique qui considère des gens qui ne sont pas ses militants). Monsieur, vous connaissez bien le sens originel de la politique.
Cordialement,
Bineta

3.Posté par WAJII le 07/04/2010 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toutes mes félicitations
Apprenez des autres et tenez bon car les envieux et jaloux sont toujours là .
Bonne réussite et pleins succes dans cette nouvelle entreprise.

4.Posté par mesco le 07/04/2010 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonne chance Grand Serigne, mes encouragements pour ce challenge!!!

5.Posté par Almamy le 07/04/2010 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assane Kébé est nul. C'est une nomination politique. Ancien de l'UJTL et neveu de Wade (frère de Penda Kébé qui s'est immolée en Italie), il n'a aucun niveau. Que signifie "Animateur au Développemen".
Abdou Khadre NDiaye du parti cabine téléphonique Ascan wi est récompensé pour son activisme au sein de Alliance Sopi pour Toujours (c'est lui avait prononcé le discours griotesque au nom de la jeunesse le 19 mars dernier). C'est un ancien de l'AFP qui a été très virulent contre Wade. Il ne représente rien à son Dagana natal.
DES POLITICIENS A L'ARTP POUR REGULER QUOI.

6.Posté par mcd le 07/04/2010 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

congratulations tu es toujours resté égal à toi meme on est fier de toi bonne continuation.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image