leral.net | S'informer en temps réel

Pluies diluviennes Inondations, effondrements, décès, coupures d’électricité,… : Le Sénégal boit jusqu’à la lie

Le plan d’Organisation des secours (Orsec) a été déclenché hier, suite aux fortes précipitations qui se sont abattues un peu partout dans le pays. A Touba, la situation est très préoccupante, avec la mort de trois personnes et la destruction de plusieurs maisons.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Août 2012 à 11:28 | | 0 commentaire(s)|

Pluies diluviennes Inondations, effondrements, décès, coupures d’électricité,… : Le Sénégal boit jusqu’à la lie
La forte averse qui s’est abattue dans la nuit du samedi au dimanche a causé d’importants dégâts à Mbacké et à Touba. Dans la cité religieuse, la situation est préoccupante. La station d’épuration des eaux sise au quartier Khaïra a lâ­ché, provoquant du coup, des inon­dations un peu partout dans la ville où la circulation était très difficile. Avec le lâchage de la station d’épuration de khaïra, il est envisagé d’augmenter la capacité du bassin de rétention de Darou Rah­mane pour pouvoir y déverser le trop plein d’eau.

Au niveau de la ville où des sources renseignent que la quantité de pluie recueillie la nuit du dimanche avoisinerait les 140 mm, les sinistrés se comptent par milliers. Les quartiers de Sourah, Keur Niang, Darou Miname, Gare Bou­ndaw, Ndame et Darou khoudoss sont les plus touchés. Même la grande mosquée n’est pas épargnée, avec l’eau qui est rentrée dans le bâtiment, occasionnant ainsi des dégâts.


Ces fortes pluies qui se sont abattues au cours du week-end ont fait que beaucoup de familles ont déménagé. Les images de maisons effondrées ont choqué plus d’un. Cette situation a nécessité le déplacement des ministres des Forces armées, des Transports et de l’Hy­draulique. Augustin Tine, Mor Ngom et Oumar Guèye sont arrivés dans l’après-midi pour constater les dégâts causés par la furie des eaux.
Pour le moment, renseignent des sources policières, il a été dé­nombré trois morts. Il s’agit de deux femmes noyées et d’un garçon suite à l’effondrement d’un mur. Parmi les sinistres, il y a cet atelier de menuiserie sis à khaïra, qui a été complètement détruit par un court-circuit électrique. Un poulailler au marché Ocass qui contenait 800 poulets a été emporté par les eaux. La situation dans la capitale du mouridisme est d’autant plus préoccupante que les moyens utilisés par les services chargés d’évacuer les eaux sont limités.


Dans la commune de Mbacké également, les quartiers Pallène, Gawane, Route de kaël et Escale sont sous les eaux. De même que Taïf qui a reçu 149,6 mm d’eau de pluie.

Le Quotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image