leral.net | S'informer en temps réel

Portrait - El Hadji Daouda Diaw ou la « Net » ambition

LERAL.NET - Grâce à lui, la diaspora du Djoloff n’éprouve guère une nostalgie maladive envers son terroir. Par le Net, Daouda Diaw transporte aux quatre coins du globe, les couleurs, goûts et senteurs de son « royaume d’enfance ». Parti de Mbeuleukhé dans le cadre de ses études pour un « ailleurs meilleur », le jeune ingénieur informaticien est vite revenu aux siens. Il lutte à sa manière contre l’exode rural. Théoricien du développement à la base, mille projets vrillent dans sa tête…


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Août 2012 à 00:46 | | 21 commentaire(s)|

Portrait - El Hadji Daouda Diaw ou la « Net » ambition
Le 9 juin 2012, les murs de l’auberge WSD de Dahra rendent l’écho de sonorités « mbalakh ». Les invités s’entassent dans un espace aménagé pour la cérémonie de lancement du site « Djoloffactu.com ». Tous sont venus répondre à l’invitation d’un fils du terroir : l’ingénieur informaticien El Hadj Daouda Diaw.
A travers le slogan qui caractérise Djoloffactu, « notre tribune sur le Net », Daouda a migré vers une ambition… hautement numérique. Le natif de MBeuleukhé étend son ambition sur la toile. Et le site web « Mbeuleukhé.net » lui a servi de passerelle. Tout comme ailleurs, Petitecote.net lui confère le statut d’ « agent de promotion touristique ». Rien à priori ne liait ce Djoloff-Djoloff à la ville de Mbour et sa célèbre station balnéaire (avec des hôtels high standing ourlant la côte au sable fin). A pas de velours, il a investi la Toile pour pouvoir explorer le potentiel économique et la niche d’infos qui caractérisent la Petite Côte.
Il parle en s’humectant les lèvres. Un tic ? Certainement ! Le symbole d’une envie de réussite ? Probablement. Daouda est dans la cohorte de jeunes sénégalais ambitieux qui n’attendent pas ce que leur pays fera pour eux.
Il est animé de la volonté de participer à la construction du Sénégal. « L’idée de créer une vitrine sur le net pour chaque terroir m’est venue avec comme principale stratégie de faire la promotion du secteur d’activité prédominant », fait-il observer avec fierté.
Pour commencer, il s’efforce d’être le « marketer » du Djoloff à travers ses principaux secteurs d’activités : agriculture et élevage. Il a la haute conviction que chaque ressource de son terroir peut être utile pour le développement du Sénégal : du « soump » (balamitès eagyptiaca) au jujube, des épineuses fort répandues dans les brousses du Djoloff.
L’ancrage de Djoloffactu (avec la dizaine de correspondants permanents) dans le paysage médiatique sénégalais, et dans le sous-secteur de la presse en ligne, conforte El Hadi Daouda Diaw dans ses convictions selon lesquelles chaque terroir du pays doit avoir son propre portail web.
Concepteur et administrateur de Petitecote.net, l’ingénieur informaticien participe à la promotion du tourisme et de la pêche dans la petite côte sénégalaise. « Avec l’équipe de Petitecote.net, nous attendons de rencontrer très prochainement le ministre du tourisme pour voir dans quel cadre nous allons collaborer», ainsi Daouda fait-il un clin d’œil aux autorités.
Vous sentez la joie qui l’envahit dès que vous lui parlez de son « bébé », le dernier né de son groupe de presse (eh oui, Daouda a aussi l’ambition de monter une grande entreprise de presse). Il ascensionne les pommettes, vous offre gratis son éternel sourire.
Un défaut ? Lui-même répond : « Certains disent que je suis insatiable ». El Hadji Daouda Diaw théorise la fixation des jeunes sur leurs terres d’origine. « Je suis conscient que le développement de nos pays dépend en partie de l’essor des régions intérieures et de l’initiative des jeunes », dit-il.
28 ans, le natif de Mbeuleukhé - commune située à 40 Km au Nord de Dahra -, El Hadji Daouda Diaw, qui porte le nom d’une grande figure religieuse du Djoloff, a toujours été un brillant élève. « De l’école primaire au lycée, disent certains de ses anciens condisciples que nous avons rencontrés, il a toujours été premier de sa classe ». Il y a une exception à la règle sur le cursus scolaire de Daouda. Et c’est lui-même - par honnêteté, autre trait de caractère de l’homme – qui précise : « Il y a une composition où je n’ai pas été premier ». L’élève studieux et discipliné a eu droit à plusieurs prix qui récompensaient ses performances scolaires. Il a tout de même un regret : « Malheureusement, je n’ai pas réussi mon rêve d’être lauréat du concours général national », dit-il le regard figé sur le sol.
Il a dû se contenter d’une admission au concours d’entrée à l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) de Dakar en 2003 au département Génie informatique. Il y a obtenu un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) en 2005 après un stage à la Direction des Systèmes Informatiques de la Douane où il était à la tête du projet d’automatisation du dépôt des douanes dans le système Gaïnde 2000.
L’Ecole Supérieure Polytechnique sélectionne les meilleurs élèves de DUT pour poursuivre leurs études d’ingénieur. Daouda est dans le lot ; il saisit ainsi l’occasion de poursuivre ses études d’ingénieur en 2006. La même année, EL Hadji Daouda est chef de l’équipe lauréate de la première édition au concours «Challenge Entreprendre ESP » organisée par l’administration et qui récompense les meilleures idées de projet de création d’entreprise. Un challenger est né. Même si l’Etat n’a pas tenu sa promesse de financer leur entreprise évaluée à hauteur d’un milliard cent millions, cela aura au moins réveillé en lui l’esprit d’entreprise qui sommeille en chaque polytechnicien.
En 2008, il obtient un diplôme d’ingénieur après un stage de six mois portant sur une étude « des projets multi sites et de l’ingénierie logicielle distribuée », effectuée dans une succursale d’une multinationale française. Il a d’ailleurs été recruté dans cette société, avant même l’obtention de son diplôme. Il y travaille sur plusieurs projets informatiques avec de grands clients, notamment le gouvernement français et d’autres grands groupes européens.
Admirateur du beau, Daouda aime les écrivains au style exubérant. Il est par ailleurs adepte de la littérature sacrée. Comme tout enfant de son Mbeuleukhé natal, il y a fait l’école coranique dès le bas âge.
Musulman pratiquant, El Hadj Daouda Diaw respecte les cinq prières de la journée. Membre de l’OCI (Organisation des célibataires invétérés, à ne pas confondre à la prestigieuse institution regroupant les pays musulmans), l’ingénieur informaticien n’oublie sans doute pas en ces moments de dévotion de solliciter les faveurs d’Allah, comme avoir une houri * sur terre.
*Vierges dans le Paradis qui seront la récompense des bienheureux
LERAL.NET (La rédaction)



1.Posté par Ndiaga Fall le 27/08/2012 02:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne initiative.
La presse doit nous parler de ses gens là et non des lutteurs et autres selbé ndom ou khawma nane kounta qui polluent notre espaces.Cest pas eux qui construisent le pays.
bien fait leral pour encore une fois et bonne chance pour ce mec.Au ùoins il essaie de faire bouger les choses

2.Posté par Un fils de Mbeuleukhé le 27/08/2012 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres ravi de voir ton travail apprécié autant cher frere
Je rappelle ici que Daouda Diaw et Ndongo niang font partie des dignes fils du village qui sont prets a tout donner pour son developpement.
Ils ont redynamiser une vieille association LE RAM qui chaque année organise des dons de fourniture a tout le primaire,un journée de consultation médicale gratuite avec l'aeerm
ils ont doté le village d'une ambulance médicalisée dernier cri. L'année dernier Deve a parrainé les activités educatives de la semaine culturelles.J'atais laureat en génie en herbe. Ils nous a recompensé en romans, livres, tshirt,stylo.
je garde toujours le diplome qu'il nous avait remis.Et nous etions pres de 30 personnes a gagner un prix.
Merci bcp chers freres pour les bons conseils aussi, thi yéne laniouy roy. yalla na yalla lléral séne yooone.fier de vous tous
AMINN

3.Posté par Le mareyeur le 27/08/2012 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je suis marié a 23ans,kesk tu attends a 28ans? kay ma may la sama rak.rire. Felicitation et bonne continuation.c bien d faire la promotion des jrunes ambitieux

4.Posté par Abd Diaw le 27/08/2012 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

félicitation et bonn continuation, ci kaw ci kanam courage br...

5.Posté par Ibra Ndiaye le 27/08/2012 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis fiers d'avoir des nouvelles de nos ancien du lycée. Ce qui me marquait chez lui,c'etait sa culture géénrale.
En génie en herbe, a lui seul il gagnait toute une equipe.On disait d'ailleurs, c'est l'equipe des Xavier qui joue aujourdhui.
Il a en tout marqué son passage au lycée Alboury Ndiaye de Linguère.

6.Posté par Moussa le 27/08/2012 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hey!!!ça cest l'homme de mbeuleukhé, toujours envie de percer.« Je suis conscient que le développement de nos pays dépend en partie de l’essor des régions intérieures et de l’initiative des jeunes » c'est tbien dit my boy
yalla oubil leu.amin

7.Posté par Massamba le 27/08/2012 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tres content en tant que Djolof djolof et pour l'avoir connu c'est une fieté pour nous! J'aime ceux qui croient en eux! Bon courage et bonne continuation!!!

8.Posté par Pape Sarr le 27/08/2012 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lui et un certain Diawoye Ndiaye, les LAMP,les pape moussa ont vraima marqué l'histoire du lycée.Ils etaient de vraies génies. Que le Djoloff profite de leur reussite.c'est ce que nous souhaitons

9.Posté par ton ami le 27/08/2012 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un mec sympas, dynamique, bosseur et toujours souriant.il a vraiment un coeur en or

10.Posté par NKL le 27/08/2012 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout dans ce texte est vrai. Daouda est un vrai crack. Il a marqué le lycée Alboury Ndiaye de Linguère. Pour ceux qui le connaissent, sa réussite n'est pas une surprise. Bonne chance mon frère et continue d'entreprendre. La réussite est au bout de l'effort. Ne change pas Oustaz Daouda, reste le même mec sympa.

11.Posté par SIM le 27/08/2012 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitations mon "codétenu". Pour t'avoir connu très tôt , j'ai toujours vu en toi un homme trop sympa, travailleur, perfectionniste (l'article a bien fait de parler de ton caractère insatiable :), j'en ai vu de toutes les couleurs lors de nos projets communs à l'ESP). Reste à te souhaiter pleines de réussites dans toutes tes entreprises. Qu’Allah éclaire ta voie pour l'éternité. Détenu chambre 74C finalement transféré au 68C pour trouble à l'ordre des couloirs du pavillon.

12.Posté par Papa Gueye le 27/08/2012 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ousmane Ndoye qui fut vice-coordonnateur. Et à ce propos, je ne suis pas d’accord lorsqu’il dit qu’il est parti avec 400 mouvements de soutien. C’est tout simplement faux. Ousmane Ndoye ne représente rien pour la simple raison que lui-même n’a pas de mouvement de soutien. Il ne pourrait donc pas, de ce point de vue, convaincre 400 mouvements de soutien d’aller soutenir Macky Sall

13.Posté par Papa Gueye le 27/08/2012 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ousmane Ndoye qui fut vice-coordonnateur. Et à ce propos, je ne suis pas d’accord lorsqu’il dit qu’il est parti avec 400 mouvements de soutien. C’est tout simplement faux. Ousmane Ndoye ne représente rien pour la simple raison que lui-même n’a pas de mouvement de soutien. Il ne pourrait donc pas, de ce point de vue, convaincre 400 mouvements de soutien d’aller soutenir Macky Sall

14.Posté par serigne cheikh le 27/08/2012 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça c'est diawdji el phénoméno de mbeuleukhé. boy cela ne me suprend pas ta percée dans 1autre secteur.
Pour un peit temoignage, onetait dans le bureau des eleves de l'esp en 2006
il etait président de la comm chargées des relations exterieures. Il a reussit plusieurs realisations et a convaincre sur plusieurs idées.
Il fait partie de ceux qui ont défendu l'idée d'un nouveau pavillon pour desengorger le campus social.
On les prenait pour des fous,mais aujourdhui le pavillon est là. c'est le pavillon D de l'Ensut.
Ensuite, l'idée de connecter en wifi le campus social. Un projet qu'ils ont défendu et qui s'est réalisé finalement en année 2007 avec les ousmane racine ly. je crois
en tant que chargé des relations exterieures il avait reussi un partenariat avec la sonatel a hauteur de 4millions ppur financer notre semaine culturelle. Mais malheureusement l'administration ne voulait pas signer le contrat.
Meme sil na pas reussi,au moins il avait essayé.
il a bcop fait dans la reorgnisatio du bureau; en creant le logo, les modeles de lettres et d'affichage. Il disait que le les affiches du CEE doivent attirer et faire la difference par rapport aux autresz car le message est destiné a tous les eleves.

le challenge entreprendre, c'etait lui l'image du concours avec sa presentation qui avait emerveiyé tt le monde.un standing ovation.
Meme le recteur s'etait levé de son siége.
il parait que cetait pareil a la soutenance de son mémoire car jetais deja sorti de lecole.
reste sur la bonne voi jeunom et Dieu te protege

15.Posté par pape gaye le 27/08/2012 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis tres ravi en tanque djolof diolof,.il le merite cest un petit frere tres cool et embicieux,et le meilleur reste a venir ,que le tout puissant te protege.

16.Posté par ALY Ka le 27/08/2012 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Témoignage.

C'est génie le meilleure de notre génération au lycée Alboury Ndiaye de Linguère.
1997-2003.
Trop discret , ne s'occuper que de ces études.
Je me rappelle de certains nuit blanche que nous avons passé ensemble.
Un certain SIM (saliou Ibra Mar pourra aussi beaucoup vous parler de DEV.

17.Posté par Diqwdji2 le 29/08/2012 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis vraiment content bro.Tout ça ne me surprend pas et le meilleur reste a venir inchalah.Continue sur ta lancée et tout ira bien parceque t'es un fort croyant et un fort travailleur.
je vous souhaite une trés bonne continuation dans vos projets.

18.Posté par KOTO le 29/08/2012 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitation djawdji, contane si yow rek, un garçon ambitieux et trés dynamique bonne continuation.

19.Posté par Elmo le 30/08/2012 00:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bro,
je suis fier de lire ceci sur toi. Je suis persuadé qu'ils ont omis beaucoup de très bonnes choses te concernant. Big up à toi et bonne continuation !

Elmo

20.Posté par SG le 31/08/2012 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Diaw-J, comme il aime s’appeler et comme je l’appelle d’ailleurs, n’est pas que brillant à l’école quoique nous ne soyons pas promotionnaires de classe. Je connais l’homme pour avoir travaillé avec lui dans le Comité Exécutif des Etudiants (CEE) de l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) d’abord quand nous étions en 2ème année de formation (DUT2) 2004-2005; à un moment où tout étudiant de l’ESP abandonne tout pour maximiser ses chances de sélection en cycle Ingénieur ; j’étais alors Président du Commission des Relations Extérieures et lui mon Adjoint après avoir été mon adversaire. Je remarquais d’ores et déjà en lui sa prédisposition au sacrifice pour un idéal collectif, une prise d’initiative et beaucoup de détermination à défendre ses idées.
Par ailleurs, la période qui m’a le plus marqué fut celle de notre collaboration entre 2005-2006 où il fut « MON » Président de la Commission Relations Extérieures ; une période marquée par le sceau de l’innovation : « Tout faire autrement » avec la ferme ambition de rompre d’avec la routine des anciens CEE. Il fut l’artisan de la création de la charte du CEE ; le logo et la couleur du CEE (vert-blanc) sont ses idées ; il en est le concepteur et le réalisateur. A la tête de la commission, il a su développer un partenariat avec les Entreprises et obtenir un bon nombre de contrat de sponsoring.
Quelques unes des qualités que je lui connais : intégrité, rigueur, perfectionnisme, gentillesse, disponibilité, un grand sens de la responsabilité, une conviction qu’il y a dans la vie quelque chose de plus important que la peur qui explique son courage comme en témoigne son état d’esprit pendant les durs moments de grève que nous avions connus pour l’obtention d’un nouveau pavillon.
Je l’appelle par 3 noms, tous circonstanciels : Diaw-J de par son sens de l’entreprenariat et sa vision du monde… El Niño de Mbeuleukhé de par sa taille moyenne mais doté d’une ruse certaine (anecdote : à l’époque, l’ancien Directeur de l’ESP m’avait émis sa crainte de le voir me succède au poste de SG lors de notre rencontre de bilan de fin d’exercice) et El Phenomeno, car c’est un vrai phénomène de la vie, ouvert d’esprit, drôle ; quand vous venez vers lui, vous ne repartez jamais sans le sourire quel que soit votre état d’âme…
Sa réussite d’aujourd’hui n’est que le début du commencement, être parmi les plus Grands de demain ne dépend que de lui.

21.Posté par Marie niang ami pour toujours le 11/06/2015 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment très très fier d'être ton ami et ca ne me surprend pas de toi cher ami ! tu connais qui tu est et d'où tu viens c'est important dans la vie merci encore ! bonne continuation!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image