leral.net | S'informer en temps réel

Pour la reprise des rotations : Les travailleurs de DDD exigent de l’Etat les frais de réparation

Les travailleurs de Dakar Dem Dikk ont tenu une assemblée générale au dépôt de Ouakam pour dénoncer le saccage de leurs bus et à l’occasion, exiger du gouvernement les frais de réparation des dégâts perpétrés par les talibés de Béthio Thioune qui manifestaient vendredi et lundi derniers pour la libération de leur guide incarcéré dans l’affaire du double meurtre de Darou Salam non loin de Mbour.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Octobre 2012 à 09:53 | | 0 commentaire(s)|

Pour la reprise des rotations : Les travailleurs de DDD exigent de l’Etat les frais de réparation
Au cours de ce rassemblement, Mamadou Goudiaby et ses camarades de Dakar Dem Dikk (une société de transport urbain) ont estimé les pertes subies par leur entreprise à plusieurs centaines de millions. « Nous avons 8 bus saccagés et 2 bus complètement incendiés. Les pertes sont donc énormes et se chiffrent à plusieurs centaines de millions en deux jours de manifestation », dresse ainsi le lourd bilan, Mamadou Goudiaby, un responsable syndical, très amer.

Il (Mamadou Goudiaby) n’a pas mis de gant s pour indexer l’Etat de ne pas respecter ses engagements vis-à-vis de DDD en termes de sécurité des bus ; alors qu’il en a pris lors de la cérémonie de mise en circulation des bus.

« En tout cas, prévient-il, les rotations sont suspendues jusqu’à nouvel ordre ». En clair, les bus ne seront dans les réseaux que quand le gouvernement s’engage à payer les frais de réparations des bus et à assurer la sécurité des bus dans le réseau.

Aussi, les travailleurs de DDD comptent montrer des comités de vigilance pour empêcher le saccage des bus en cas de manifestations.

Ferloo






Hebergeur d'image