leral.net | S'informer en temps réel

Poursuivi pour diffamation: Momar Ndao gagne son procès contre SONATEL

Le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) avait été traîné en justice, depuis 2011, pour diffamation par la SONATEL, sur la base des propos qu’il avait tenus dans le débat sur la mise en œuvre de la surtaxe sur les appels internationaux entrant au Sénégal.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Avril 2015 à 18:21 | | 1 commentaire(s)|

Poursuivi pour diffamation: Momar Ndao gagne son procès contre SONATEL
En première instance, le juge avait estimé qu’il y avait diffamation car, « contrairement aux allégations de Momar NDAO qui disait que SONATEL ne perdait rien, il y avait une baisse du nombre de minutes de communications, avec la mise en œuvre de la surtaxe ».
Cependant, ce que le juge n’avait pas dit, ou reconnu, c’est que malgré cette petite baisse du nombre de minutes, le chiffre d’affaire des appels entrant avait augmenté, en passant de plus de 88 milliards de FCFA à plus de 124 milliards de FCFA, malgré la mise en œuvre de la surtaxe, contrairement aux allégations de SONATEL.
En appel, le Président Momar NDAO a réitéré se propos et a fourni tous les éléments de preuve et documents qui soutenaient ses déclarations.
Aujourd’hui, le droit a été dit et SONATEL, malgré sa toute puissance, a perdu devant le protecteur des consommateurs.
Nous rappelons que l’histoire récente avait donné raison à Momar NDAO, avec l’augmentation par la Sonatel des tarifs des appels internationaux entrant.
L’Etat du Sénégal en renonçant à la surtaxe sur les appels internationaux entrant a perdu plus de 210 milliards de FCFA qu’il aurait dû percevoir. L’Etat a perdu et malgré cela, les tarifs des appels internationaux entrant, n’étaient pas revenus aux prix d’avant la surtaxe. Et actuellement, les tarifs ont été récemment augmentés par les opérateurs.

Par xibaaru






Hebergeur d'image