leral.net | S'informer en temps réel

Prise en boulimie foncière et risques climatiques: La Petite Côte et les îles en danger

Que restera-t-il de la Petite Côte et des terroirs des îles du Saloum dans un demi-siècle ? Simple question de temps, le sol se dérobe chaque jour sous les pieds d’une paysannerie en péril dans cette partie du centre ouest sénégalais.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Septembre 2012 à 10:38 | | 1 commentaire(s)|

Prise en boulimie foncière et risques climatiques: La Petite Côte et les îles en danger
Coincé à l’ouest par une mer qui avance sur le continent et de l’autre côté, par le désir des plus riches d’acheter aux ruraux leurs rares terres fertiles pour l’agriculture, la Petite côte et les îles du Saloum, de Joal à Djinack plus au sud, offrent une image peu reluisante sur leur avenir selon Sud Quotidien. Si l’Etat et les régions n’arrêtent pas le massacre, les effets du tourisme de masse cumulés aux besoins toujours plus grands d’espaces et aux effets néfastes du changement du climat ont fini de perturber les équilibres écologiques dans la zone. Pour corriger la tendance, le compte à rebours a déjà commencé et le temps est désormais compté.

Abdallah Sarr



1.Posté par FocusActu.Com le 24/09/2012 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: www.focusactu.com. Bienvenue à tous!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image