leral.net | S'informer en temps réel

Problématique du voile islamique à L’école sénégalaise Un débat anachronique et mal venu (Xamle.net

(XAMLE.NET) - Le débat sur le port du voile islamique à l'école a commencé à se poser en France à partir des années 90
La journaliste Guislaine Ottenheimer nous en a fait l'écho dans le quotidien de Paris. Elle rapporte qu'à la mi-juin 89 la directrice d'un collège d'Epinal, voyant une gamine voilée suer , certainement, abondamment lui aurait intimé l'ordre d'ôter son foulard. Naturellement, la petite écolière refusa avec la dernière énergie.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Octobre 2011 à 07:41 | | 6 commentaire(s)|

Problématique du voile islamique à L’école sénégalaise Un débat anachronique et mal venu (Xamle.net
Dans son compte rendu la journaliste s'empressait d'ajouter; " sous quel prétexte, s'offenser d'un couvre-chef même en plein hiver? On remarquera la bonne dose d'ironie de l'article.
Après cet incident du collège d'Epinal il y eut celui du collège Gabriel Havez dans l'Oise. Une affaire intéressante à plus d'un titre. En effet Gabriel Havez comptait 876 élèves dont 500 écoliers musulmans et 25 nationalités! Dans cet établissement scolaire aux fortes senteurs noires, arabes et juives, mais de plus en plus représentatif de la France actuelle, les petits écoliers musulmans seraient coupables d'une "extériorisation excessive de leur appartenance religieuse ou culturelle". Les israélites, eux, ne venaient pas à l'école le samedi matin. Ce qui fut considéré comme signe d'appartenance religieuse. Le samedi c'est le jour de la sabbat. La réaction des autorités de l'école ne se fit pas attendre devant tant de désordre religieux. Les écoliers fautifs furent, donc, sommés de se défroquer ou de rester à la maison.
Ces évènements seront le point de départ d'un débat permanent en France et l'aboutissement de cette controverse sera le vote, en 2004, de la loi sur les signes religieux à l'école.
Mais au-delà d'un débat sur la laïcité de l'école il semble que les Français sont dépaysés par la déferlante islamique, par la poussée des minarets, par la "menace islamique. Sans apporter une caution à ces attitudes, il est aisé de les comprendre dans un pays qui a donné plus de Papes à l'église catholique que l’Italie.
Au SENEGAL, par contre, un débat sur le port du voile à l'école est mal venu. Il est quand même recommandé à la femme africaine de porter un foulard de tête "musor". C'est donc avec peine que la presse a rapporté qu'une voilée a été interdite d'inscription au collège CARDINAL YACINTH THIANDOUM de Grand Yoff la raison invoquée le respect du règlement intérieur qui rend obligatoire le port de la tenue de l'école. le collège Anne Marie Javoueh vient à son tour d’exclure une fille encore à cause de son voile islamique. Cet argument, empiriquement, ne tient pas la route. Il est, en effet, facile de constater que beaucoup de lycées et collèges ont instituées les tenues scolaires que nos filles arborent fièrement avec leur voile. Il faut, aussi, rappeler qu'un règlement quel qu'il soit doit se conformer aux textes fondamentaux de la République. Le premier règlement d'une école sénégalaise est la loi d'orientation et toutes ses dispositions générales visent à promouvoir le respect et la reconnaissance mutuels. Ces mots "respect" et "mutuel" choisis par les rédacteurs de la charte fondamentale de l'école sénégalaise ne sont pas fortuits. le SENEGAL est un modèle de convivialité entre musulmans et chrétiens et jusque dans les écoles privées catholiques. Le Cardinal Hyacinthe Thiandoum, sa famille sont amis de la famille omarienne. Une amitié connue de tous . La famille musulmane Tall est toujours présente au pèlerinage catholique de Popenguine .Au regard de l'exception sénégalaise en matière de tolérance ou plus exactement de reconnaissance mutuel en matière religieuse et par respect de l'œuvre du parrain du collège de Grand Yoff, il faudrait se garder d’importer le débat sur le port du voile islamique à l'école. Un débat, du reste, anachronique et mal venu dans un SENEGAL pluriel mais uni.



1.Posté par dione le 20/10/2011 09:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

s'ils ne peuvent pas accepter la voile qu'ils ferment leurs établissements...sofe ba dé.

2.Posté par verdick le 20/10/2011 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher sénégalais pour polimiké pour ca
on a bien di Privéé Catholique chak institut à son réglement alors si tu ne peu po les respecter va voir ailleurs.
le collège turk yavuz selim n'accepte po d'eleve catholique pourtan on ne l'a po dramatisé; l'église contruite à tivaouane a été fermée les fidèles prient dans les maisons touba a interdi la construction d'église est k vous l'avait di dans la presse non.
Alors soyez po hypocrite. quand les chrétiens vont à touba on se couvre la tete pourtant on ne riposte po.

De grace laissez les Ecoles Privées Catholiques faire leur travails

3.Posté par BOUKI SINE le 20/10/2011 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si quand on parle du voile on répond religion, c'est qu'on a rien compris.
Si quand on parle de lieux privé on répond laïcité, c'est qu'on a toujours rien compris !!!

4.Posté par miiiiiiiiiiiiiii le 20/10/2011 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les catholiques doivent nous remercier oui !!! non seulement nous remplissons leur établissement, ensuite avec leur campagne de solidarité qu'ils organisent chaque année (durant le ramadan et le carême), c'est nous mêmes MUSULMANS qui remplissont ces soit disant pot de solidarité qui peut avoisinner 2 à 3 millions en un mois ! (ça peut se vérifier) et où va tout cet argent ? Dans des villages surtout, pour construire soit des toilettes, des écoles, une structure. Et poutant la majorité (85 ou meme 90 %) de ce montant provient des MUSULMANS ! Alors pour ne pas nous accepter tels que nous sommes ? Il y a bien des soeurs voilées qui étudient et enseignent dans cet établissement donc pour ne pas accepter certaines musulmanes voilées ?
DE GRACE BASTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!

5.Posté par ryvine le 20/10/2011 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

de toute manière celles qui portent le voile islamique et ceux qui portent la barbe islamique ne sont plus musulman ils se sont converti a l'islamisme ils sont du courant de l'islam mais ils ne sont plus musulman comme chez les chrétiens il y a des catholiques et des protestants 2 courants différents les musulmans sont tolérants respectueux alors que les islamistes sont encore des barbares rétrogradent et pas très intelligents a faire apprendre le coran par cœur a des pauvres enfants tyrannisé par des islamistes barbus et voilées et obliger les femmes a rester a la maison c'est d'un ridicule morbide les musulmans devraient se soulever contre ces non musulmans qui entachent la réputation des vrais musulmans

6.Posté par Safie N. le 07/11/2011 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Yavuz Selim il y avai et il y a tjr des chretiennes . je sai ck je dis puisk jy sui depui la 6eme . C juste au cours de religion kelles ne font pa et encore si elles le veulent .. Mai c koi le probleme Chretien musulman athe On vien a lecole pour etudier po pour faire la guerre des religions

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image