leral.net | S'informer en temps réel

RAMADAN, CONFÉRENCES, DÉPENSES ET GASPILLAGE : LE DÉFILÉ-CONCOURS DES DRIANKÉS !

Le mois béni de ramadan coïncide avec la période des grandes retrouvailles pas comme les autres. Il s’agit des conférences religieuses organisées à plein temps et en plein régime par différentes associations regroupant pour l’essentiel des femmes. À ce niveau, la consistance et la beauté des tentes diffèrent selon la classe à laquelle on appartient. En d’autres termes, selon les endroits et les lieux, les parures et les liasses de billets parlent en lieu et place du conférencier. C’est aussi la distribution des billets de banque, de bijoux en or, de billets d’avions, de tissus basins de premier choix sous le regard médusé des femmes sans moyens. C’est le grand défilé-concours des driankés.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Août 2011 à 17:05 | | 5 commentaire(s)|

RAMADAN, CONFÉRENCES, DÉPENSES ET GASPILLAGE : LE DÉFILÉ-CONCOURS DES DRIANKÉS !
De bout en bout, le mois béni de ramadan est la période faste des conférences religieuses. Puisque, c’est le mois où tous les cœurs et les esprits regardent vers le même objectif. En d’autres termes, hormis le jeûne qui est une obligation, se prémunir de tout délice et plaisir de la vie en cherchant l’élévation spirituelle. Ce qui commence par l’adoption de nouvelles habitudes comme la lecture fréquente de Coran, le respect strict des prières, fréquenter les mosquées, mais aussi et surtout partager la même envie d’écouter un élogieux conférencier aborder des thèmes aussi actuels que les autres. Et, cela passe à travers de grandes conférences religieuses qui regroupent pour l’essentiel de grandes dames devant de grands maîtres de la parole. En effet, c’est dans les coins et recoins de la capitale que les grandes retrouvailles pas comme les autres prennent le dessus sur tout autre activité qui n’a pas une corrélation avec les conférences religieuses. Sur ce registre, des conférenciers de la trempe de Alioune Sall, Moustapha Guèye, Moctar Seck, Khadim Sène, Khadim Ndiaye, Taïb Socé, entre autres, abordent pour ces associations de femmes des thèmes qui touchent souvent à la pratique de la religion par rapport à leur statut de « mères » ou « épouses ».

Dans la même mouvance, ils abordent également d’autres thèmes liés au gaspillage, à l’entraide et à la solidarité, la simplicité et l’humilité. Des thèmes qui accrochent tout le monde, tant ces hommes qui les abordent sont réputés être de grands conférenciers qui maîtrisent à la perfection leur sujet face à des « sujets » qui savent faire parler les parures en or et les billets de banque. Et pour cause, dans plusieurs conférences religieuses, il est plus noté la concurrence entre les « driankés » qui rivalisent d’ardeur avec les accoutrements, la chanson des clés de voitures, les billets de banque et d’avion pour la Mecque. Maquillées jusqu’aux os, grosses lunettes sur un visage « illuminé » par le passage fréquent de pommade conçue pour la dépigmentation de la peau, il reste et demeure évident que l’occasion est selon certaines voix, uniquement pour montrer et dévoiler l’abondance de parures tout en or et la lourdeur de portefeuilles où les billets de banque s’entrelacent et se coincent au grand bonheur des conférenciers et des chanteurs d’un soir et d’une matinée qui auront eu le temps d’oublier la faim pour raison de jeûne. Le tout, sous le regard médusé des femmes sans moyens et qui se démènent chaque jour pour trouver deux baguettes de pain pour la rupture du jeun. Peut-on parler d’une complicité des conférenciers ou sont-ils seulement intéressés par les contrats qui les uni à plusieurs groupements de femmes pour tout le ramadan ? En tout cas, les gaspillages se font sous le regard de maîtres de conférence dont assez souvent le thème porte sur ces maux de société.

Abdoulaye Mbow
lOffice



1.Posté par noosphere le 09/08/2011 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA PROSTITUTION RELIGIEUSE OU LE RACOLLAGE SPIRITUELLE C EST LA NOUVELLE TROUVAIL AU SENEGAL
ON S EXIBE ON SE PAR DE C EST PLUS BEAUX HABITS ON CHARME LE MARABOUT ON S EDUIT LE GUIDE ON DRAGUE LES DISCIPLES
ON EST BIEN PARTI POUR L ENFER ET EN PREMIERE CLASSE
CE QUI EST FORMIDABLE DANS CE PAYS C EST QU ON INOVE TOUJOURS MEME SI C EST DANS LE MAUVAIS SENS

2.Posté par noosphere le 09/08/2011 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA PROSTITUTION RELIGIEUSE OU LE RACOLLAGE SPIRITUEL

3.Posté par Patisco le 09/08/2011 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui me scandalise, ce n'est pas qu'il y ait des riches et des pauvres : c'est le gaspillage.
Vive wade et ses alliés 75% au premier tour wade dolignou yaw rek lagnou guem

4.Posté par deus le 09/08/2011 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COMME CETTE CONFERENCE ORGANISE A L UCAD...le va et vient des drianke

5.Posté par schwarzeraal le 10/08/2011 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

li yaganneune senegal,gneuwe thi aye dianke walla tassé thi aye dianke ,gnidi gneuw nguir yalla gnénene di gneuwe nguir diriyankéyi, celles ci aussi pour des elhadji youko yoré. raggal yalla seuls les pauvrres ont peur.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image