leral.net | S'informer en temps réel

RÉTROSPECTIVE 2010 - CES AFFAIRES QUI ONT DEFFRAYE LA CHRONIQUE : Affaire Diombass Diaw

L’affaire du scandale sexuel mettant en cause les libéraux de Dagana et qui a impliqué le Ministre d’Etat Oumar Sarr et les membres de son cabinet, à leur frère de parti, Diombass Diaw est certainement celle qui a le plus fait couler d’encre et verser de la salive .


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Décembre 2010 à 15:24 | | 0 commentaire(s)|

RÉTROSPECTIVE 2010 - CES AFFAIRES QUI ONT DEFFRAYE LA CHRONIQUE : Affaire Diombass Diaw
En effet, pendant au mois six mois elle a mis dans l’embarras les mis en cause, alimenté les discussions mais également fait les choux gras de la presse. Il s’y ajoute que dans l’histoire politique du Sénégal, on n’avait peut être jamais, vu ou entendu, des grossièretés et des bassesses du genre.
Que s’était il passé ?

Diombass Diaw, ingénieur à la (Senelec) et responsable politique à Dagana avait été filmé nu, dans le restaurant Shérézade sis à Mermoz, par la copine d’un de ses amis, Khadija Mbaye. Le film de cette aventure sera ensuite posté sur Internet et fera le tour du monde.

Diombass fut informé par des proches qui ont eu à visionner les images. Honteux, il n’avait plus que ses yeux pour pleurer. Il saisit la Division des investigations criminelles qui après reconstitution des fait, ne tarda pas à identifier la fille Khadija, ainsi que ses commanditaires que sont Abdou Salam Sarr, chef de cabinet du ministre d’Etat Oumar Sarr, Mouhamed Ramdane Dia de la Satrec-Vitalait Djiby Gaye, agent à la même boite.L’affaire finira par atterir devant la justice. Le Ministre Oumar Sarr et son directeur de Cabinet Abdoul Aziz Diop, quand bien même le Maire de Dagana refusera de comparaitre.

Le procès se tient en audience spéciale dans une ambiance électrique, marquée par des dérapages verbaux. Chaque partie chechera un pool d’avocats pour assurer sa défense. Revenant sur les faits, Khadji Mbaye a révélé que le 23 mars 2010, Abdou Salam, Mouhamed Ramdane Dia et Djiby Gaye l’avaient conviée dans un restaurant de la place, pour lui faire part d’un plan de liquidation de Diombass de la scène politique, car il devenait trop encombrant pour leur mentor, Oumar Sarr. Mais le chef de cabinet de Oumar Sarr et cie entendus à la barre, nièrent pourtant avoir conclu un quelconque marché visant à liquider Diombass Diaw.

Dans son délibéré tenu le 23 novembre 2010 le tribunal a déclaré irrecevable la procédure intentée contre Oumar et a prononcé la relaxe d’Abdoul Aziz Diop. Enrevanche, pour son chef de cabinet, Abdou Salam Sarr et certains de ses proches, Samba Ndiaye, Pape Djiby Gaye, Ramdane Dia, le juge a disqualifié les faits en complicité et jugé Khadija Mbaye coupable de tous les chefs. Il a condamné les prévenus à une peine d’emprisonnement de six (6) mois ferme assortie d’une amende de 10 millions de francs Cfa, a payer solidairement pour cause de préjudices confondus, à Diombass Diaw.
Mais il y a eu des élans de vendetta après, puisque Samba Diaw, le frère de Diombass qui avait témoigné en sa faveur, sera limogé du poste qu’il occupait à la direction de l’urbanisme.

LAMINE DIEDHIOU rewmi.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image