leral.net | S'informer en temps réel

Saïd Djinnit sur la Guinée-Bissau : ’’L’ONU fonde beaucoup d’espoir sur la rencontre de Dakar"

L’Organisation des Nations unies (ONU) fonde beaucoup d’espoir dans la rencontre prévue jeudi à Dakar, dans le cadre d’une recherche de solutions à la crise politique et militaire qui frappe la Guinée-Bissau, a déclaré mercredi à Dakar, Saïd Djinnit.


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Mai 2012 à 17:26 | | 0 commentaire(s)|

Saïd Djinnit sur la Guinée-Bissau : ’’L’ONU fonde beaucoup d’espoir sur la rencontre de Dakar"
"On ne peut espérer qu’il y ait une solution et je peux vous confirmer qu’il y aura solution (…). Je pense que demain (jeudi), à travers la rencontre de Dakar, nous allons faire tout le point sur la situation en Guinée-Bissau", a dit au cours d’un point de presse, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest.

Des chefs de missions de paix de l’ONU ont animé conjointement une conférence de presse pour échanger sur l’instabilité politique qui frappe certains pays de la sous-région et les différentes initiatives de résolution en cours.

Cette rencontre avec les journalistes entre dans le cadre de la XXIIIe réunion de haut niveau des chefs de missions de paix de l’ONU en Afrique de l’Ouest, en vue de coordonner l’action des Nations unies en faveur de la paix et de la sécurité dans la sous-région.

"Je me réjouis du fait que certaines déclarations aient été faites par des responsables militaires bissau-guinéens pour offrir leur pleine coopération aux efforts de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). La rencontre de Dakar sera une opportunité de revenir sur ces déclarations", s’est félicité Saïd Djinnit.

Selon lui, il est plus qu’urgent de poser des actes allant dans le sens d’une restauration de l’ordre constitutionnel en Guinée-Bissau. "Il est urgent que les autorités militaires soutiennent les efforts de la CEDEAO pour le retour de l’ordre constitutionnel et pour faciliter le déploiement d’une mission", a-t-il soutenu.

"Nous ne pouvons pas trop nous épancher sur la question en Guinée-Bissau. Nous attendons les conclusions de la rencontre de Dakar et nous gardons espoir que des solutions vont être trouvées", a de son côté souligné Joseph Mutaboba, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Guinée Bissau.

Le Sénégal a été désigné, jeudi à Abidjan (Côte d’Ivoire), comme membre du Groupe régional de contact devant coordonner le suivi de la mise en œuvre des décisions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la Guinée-Bissau. Le Nigeria dirige ledit groupe. C’est dans ce contexte que Dakar accueille jeudi une rencontre sous-régionale sur la Guinée Bissau.



P.-S.
MTN/BK






Hebergeur d'image