leral.net | S'informer en temps réel

Santé : Face à la réapparition du Choléra Fada appelle à plus de vigilance

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Prévention, M. Modou Diagne Fada, qui a participé, mardi à Saly (Mbour), à une rencontre ayant réuni les agents de son ministère et tous ceux qui sont impliqués dans la mise en œuvre du Plan National de Développement Sanitaire (Pnds), a lancé un appel à la vigilance à l’heure où on est à quelques jours des événements religieux du Magal et du Gamou.


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Décembre 2011 à 15:50 | | 0 commentaire(s)|

Santé : Face à la réapparition du Choléra Fada appelle à plus de vigilance
Des directeurs nationaux de programmes, des médecins-chefs de régions, des directeurs d’hôpitaux nationaux, des partenaires techniques et financiers et des syndicalistes ont fait part à la rencontre. M. Fada a par l’occasion, reconnu que le Choléra est bien présent au Sénégal. « C’est nous-mêmes qui avons porté l’information aux Sénégalais, que le choléra était à l’intérieur de deux pays frontaliers, depuis six ou sept mois pour l’un des pays, et depuis presque un an pour l’autre. On a tout fait pour le contenir en dehors des frontières du Sénégal, par le renforcement en moyens logistiques, en moyens humains, en produits phytosanitaires des districts de Bakel et de Kidira. Des efforts qui n’ont pas permis de juguler la maladie », a indiqué le ministre. Cependant, les cas qui s’étaient déclarés ont été maitrisé.

Alors, vue les manifestations religieuses (Magal et Gamou) qui s’annonce, le ministre de la santé a appelé, selon le site du quotidien Walfadjri, la population à la vigilance. « Nous demandons aux Sénégalais de prendre des mesures d’hygiène, se laver les mains avant de manger, en sortant des toilettes, éviter de manger des repas trop froids et longtemps exposés à l’air libre, surveiller surtout les enfants et les amener à se laver au savon avant de manger. Je crois que si nous prenons ces mesures, avec toutes les dispositions prises par la Pharmacie nationale d’approvisionnement pour pré-positionner les médicaments au niveau de la région médicale de Tambacounda, au niveau du district sanitaire de Bakel, mais auusi toutes les dispositions prises par le Service National d’Hygiène pour renforcer la surveillance épidémiologique, la surveillance des denrées alimentaires au niveau des loumas et des villages frontaliers, il n’y a pas de raison que l’épidémie se développe dans le pays », a-t-il lancé.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image