Leral.net | S'informer en temps réel

Séduction : Les seins, tout un symbole !

Rédigé le Mardi 3 Avril 2012 à 22:37 | Lu 1920 fois

Séduction : Les seins, tout un symbole !
70 % des hommes avouent préférer les poitrines voluptueuses. Quant aux femmes, elles semblent préférez les petits volumes et plus de discrétion… Qu'y a-t-il de si mystérieux au creux du décolleté féminin ? Enquête...

Volume d'importance

La poitrine d'une femme est aussi importante pour elle que l'est le sexe et la taille du sexe pour un homme. Pourtant, hommes et femmes n'ont pas la même perception de cet objet de désir qu'est la poitrine féminine.

A la question : "souhaiteriez-vous avoir une poitrine plus voluptueuse", bon nombre de femmes préfèrent conserver leur taille de soutien-gorge et ceux même si l'intervention devait se faire sans aucune douleur et sans que cela ne leur coûte un centime. Au final, seulement 5 % d'entre elles pencherait bien pour un tour de poitrine plus volumineux !

Il est à noter que les standards féminins ne sont plus les mêmes qu'il y a quelques temps. En effet, la taille moyenne de soutien-gorge est aujourd'hui le 90 B, alors que c'était le 80 B il y a une vingtaine d'années.

Bien loin de la conception féminine, la plupart des hommes considèrent les seins comme un objet de convoitise. Loin d'être naïves, les femmes l'ont bien compris, tout comme l'industrie textile qui propose une lingerie spécifique pour mettre en valeur la poitrine.

Les seins : zone érogène ?


Quand il est caressé, les fibres musculaires du sein se contractent. Le mamelon se gorge de sang, durcit et se met en érection. Mais attention, tous les seins ne réagissent pas de la même manière. Les plus gros ne sont pas forcément les plus sensibles : ce n'est pas parce qu'on est plates comme une limande que nos seins seront insensibles.

Inutile donc de culpabiliser ou de se sentir peu érogène, si sa poitrine reste étrangère à votre sexualité : d'une part, cela n'a rien d'anormal, et d'autre part les choses peuvent évoluer.

Certaines femmes découvrent, après une grossesse, ou pendant leur maternité que leur poitrine peut devenir très sensible, au point de procurer du plaisir. Les différents changements hormonaux qui composent le cycle féminin permettent à chaque femme d'être plus ou moins érogène à certains moments de sa vie et à certains endroits plutôt que d'autres.

SOURCE:actustar.com