leral.net | S'informer en temps réel

Séjour humanitaire. Scouts bâtisseurs au Sénégal

Ils n'ont jamais manié une truelle de leur vie mais partent, d'ici unesemaine, construire des cases dans un village au fin fond du Sénégal. Pas un problème pour Paul, Clément et Cyril, scouts à l'esprit baroudeur.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Juillet 2012 à 02:18 | | 0 commentaire(s)|

Ils se sont connus chez les Scouts de Lannion et sont devenus les meilleurs copains du monde. Paul Henry, Clément Chabbert et Cyril Martin n'ont pas les mêmes ambitions - le premier veut devenir instituteur, le second technico-commercial et le troisième, kiné -. Mais ils sont mus par la même envie: oeuvrer pour un projet humanitaire qui leur permette de partager la même et belle aventure. «Il y a un an, nous avons pris contact avec l'association nantaise Colibantan. Grâce à laquelle nous allons partir un mois, du 24juillet au 23août, dans la région de Tambacounda au Sénégaloriental, à 550km au sud-est de Dakar», expliquent Paul et Clément (Cyril n'était pas présent hier, lors de notre entretien).

Animateurs auprès des enfants

Sur place, le trio sera logé à l'école du village et mènera deux types d'actions: l'animation auprès des enfants, pendant que parents et jeunes Sénégalais sont occupés aux plantations dans les champs et les pépinières. Et l'aide à la construction de nouvelles cases, à Colibantan, commune peuplée d'environ 2.000 habitants qui bénéficie chaque année de chantiers humanitaires: reboisement, construction d'un centre de formation, dispensaire,etc. La valise de Paul, Clément et Cyril ne sera pas bien lourde. «On emmène peu de matériel. Le but, avec les enfants, sera d'organiser des activités qu'ils pourront refaire après notre départ: balle au prisonnier, tournoi de football, chasse au trésor,etc. Quant aux travaux de maçonnerie... Nous apprendrons à fabriquer les briques de terre, sur place.»

De petits travaux pourfinancer leur voyage

Pour financer leur voyage (4.700€ dont 2.900 € pour les seuls billets d'avion), les trois compères n'ont pas ménagé leur peine. «Via les petites annonces, nous avons proposé nos services de débroussaillage, taille de haies et tonte de pelouse contre une libre rémunération dans la région de Lannion. Nous avons également organisé une brocante, un repas de solidarité et perçu des subventions de la Ville de Lannion et du Rotary- Club. Deux week-ends de formation leur ont permis d'appréhender les précautions sanitaires et d'hygiène à observer pour ne pas tomber malades. «Le dépaysement va être total: en un mois, nous aurons vite fait d'oublier notre petit confort habituel. Mais ce qui nous intéresse, c'est de découvrir un pays, une culture et de laisser notre marque dans ce village du Sénégal, de manière durable», déclarent nos joyeux scouts. Fins prêts pour le départ!






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image