leral.net | S'informer en temps réel

Sommés de déguerpir la route, les marchands ambulants de Sandaga acceptent mais posent leurs conditions

Les marchands ambulants ne décampent toujours pas. Pourtant, une sommation dont la date est fixée ce 1er Octobre, leur a été servie par la mairie de Dakar, dans le cadre du pavage des rues. L’annonce a été faite ce mardi lors d’une revue de travail à la conférence nationale des employeurs du Sénégal, par le maire de Dakar Khalifa Sall.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Septembre 2011 à 21:11 | | 1 commentaire(s)|

Sommés de déguerpir la route, les marchands ambulants de Sandaga acceptent mais posent leurs conditions
Une décision qui ne semble pas cependant inquiéter l’activité des marchands ambulants de Sandaga qui continuent d’assiéger les artères de la capitale. Toutefois, ces derniers ne disent pas non à cette décision de la mairie, mais posent leur condition. Au micro de la RFM, ces marchands errants acceptent de partir si et seulement si la mairie leur octroie un autre site de recasement, afin qu’ils puissent continuer à gagner leur vie. De son côté, Khalifa Sall affirme avoir trouvé cet espace qu’il dénomme Félix Eboué.

Mamadou Sakhir Ndiaye pressafrik



1.Posté par schwarzeraal le 29/09/2011 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d´oú viennent ces marchants ambulants?il faut decentraliser les services vers les banlieux pour permettre dakar de respirer car comme tout le monde le sait árgent se trouve dans la capitale ,cette concentration doit etre diluée.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image