leral.net | S'informer en temps réel

TELEVISIONS SENEGALAISES : Lieux de perdition pour enfants?

Cibles privilégiées de la plupart des chaines de télévision, au Sénégal, les enfants sont la destination de plusieurs émissions. Et, nous ne parlons pas de mômes captivés par de croustillantes séries de dessins animés. Actuellement, les enfants sont sélectionnés et participent à des émissions dont on ne saurait trop expliquer l’objectif. Faut-il déplorer une telle tendance qui expose ces gamins à une probable perte d’éducation?


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Septembre 2011 à 12:47 | | 4 commentaire(s)|

S’il y a une tendance qui ne passe pas inaperçue, c’est bien celle-là qui expose les enfants aux projecteurs des écrans de télévision, lors des émissions orientées vers la danse et la chanson, sous l’œil complice de parents, gagnés par l’envie de voir leurs progénitures entrer dans la célébrité. Parfois même, certains parents ne s’en rendent compte que regardant la télé, ils voient leurs enfants en scène. Pourtant, il était de coutume, après neuf mois d’école française, d’envoyer son enfant s’initier au coran, une manière de l’imprégner, très tôt aux préceptes religieux mais aussi, sociaux. Mais, nouveaux temps, nouvelles mœurs. Et les télévisions sont les nouveaux lieux de fréquentations des enfants mais, leurs programmes copiés sur des chaînes étrangères, ne militent toujours pas pour un ancrage dans nos mœurs. L’on se rappelle la sortie du psychologue, Serigne Mor Mbaye, sur ce phénomène. Il n’est pas rare de voir, pour les besoins d’une émission-télé, des enfants de huit ou dix ans, sortir du salon de coiffure du coin, complètement, «dévergondés» par une coiffure d’une femme adulte. C’est une agression sur leur corps d’enfants, leur esprit innocent et, comme ce sont les filles, creusets de la culture, qui sont les plus exposées, il y a lieu de craindre pour le futur de nos sociétés. Surtout, au vu de la terrible concurrence entre chaines de télévision. C’est donc, à un véritable délit que s’adonnent animateurs ou animatrices qui, souvent, font dans la confusion. L’invite du professeur Iba Der Thiam à un auto-saisissement du Conseil national de régulation et de l’audiovisuelle (Cnra) reste actuelle. De toute façon, elles sont nombreuses, les émissions télévisées qui incitent les enfants à des choses pas enfantines, alors qu’au même moment, la déperdition scolaire est décriée aussi bien par les organismes non-gouvernementaux que les autorités étatiques. Même si des questions pour le bienêtre des enfants face aux prédateurs n’y manquent pas.
Khary DIENE rewmi



1.Posté par diouffa le 24/09/2011 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A qui la faute?en toutcas avant et après tout,aux parents.

2.Posté par wade le 24/09/2011 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

effectivement. on doit penser à protéger les enfants contre cette exploitation. les promoteurs sous le couvert de faire plaisir se font beaucoup de sous sur le dos d'innocents qui ne demandent qu' à être protégés. je ma demande ce qu'attendent le ministère chargé de la petite enfance et le procureur pour mettre fin à cette pratique

3.Posté par xa, leupp le 25/09/2011 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ça c est avec l'arrivée de TFM. Une télévision qui n a pas d'émission. Le problem des sénégal c est ils parlent superficielement il faut aller jusk au bout. Les émission comm réléve-bi, senPetitGalé-etc.... poussent les enfants à entrer dans un milieu sale (show biz)

Je déplore vrément ça
Youssou il faut revoir les émissions de votre télévision.

4.Posté par benway le 25/09/2011 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est vrai que de nos jours la television les nouvelles technologies de maniere generale font partie de notre vie quotidienne donc il faut que cet outil nous serve a mieux nous enraciner dans notre culture a surtout eduquer nos enfants a conscientiser le peuple ..Malheureusement c est le contraire dans les pays du tiers monde en particulier les pays africains le senegal notre egalement n est epargne par ce phenomene ..D ailleurs cece qui est ce dernier touche a une frange de la population tre vulnerable les enfants. Ainsi l etat doit convoquer les etats generaux sur l audiovisuel public et prive afin voir comment impliquer les televisions sur la bonne citoyennete ,et surtout l education des enfants .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image