leral.net | S'informer en temps réel

THIES : Les pensionnaires à la maison d’arrêt et de correction à l’honneur

La cinquantaine de femmes détenues sur les 830 que compte la maison d’arrêt et de correction de Thiès a pour la première fois célébré dans la joie la journée du 8 mars dédiée aux femmes grâce aux étudiantes de la commission féminine de l’UFR/SES (unité de formation et recherche des sciences économiques et sociales). Les femmes détenues et les étudiantes de l’Ufr/Ses ont dansé au rythme des tambours avec certaines gardes pénitentiaires qui n’ont pas pu résister à la cadence du « Youza ». Et ce avec la bénédiction du directeur de la maison et d’arrêt de correction de Thiès, le capitaine Bada Fall.


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Mars 2011 à 14:27 | | 0 commentaire(s)|

THIES : Les pensionnaires à la maison d’arrêt et de correction à l’honneur
L’événement a aussi été marqué par un don de matériels de nettoiement collecté par les étudiantes auprès de bonnes volontés. Selon la présidente de la commission féminine de l’amicale de l’Ufr/Ses Mlle Fatou Niang Ndiaye, l’objectif, c’était de faire comprendre à ces femmes détenues qu’elles font encore partie de la société malgré le fait qu’elles soient en conflit avec la loi.

Saisissant l’opportunité de cette célébration du 8 mars, les femmes détenues, par le biais de leur porte- parole, ont souhaité de meilleures conditions de détention du fait de l’insuffisance des cellules et de leur étroitesse. Une doléance que le directeur de la Mac de Thiès cherche à satisfaire malgré la faiblesse des moyens dont disposent les maisons d’arrêt et de correction avec la construction d’une grande cellule pour les délinquants mineurs.

Aussi, le directeur de l’établissement pénitentiaire s’est réjoui du soutien de bonne volonté telle que Thiam frère qui s’est engagé à terminer la construction d’une deuxième chambre pour les femmes entamée par la direction. Interpellé sur la question du peuplement de la Mac de Thiès, la responsable du service socio éducatif, dont la mission principale est d’accueillir et d’entretenir les détenus, a reconnu la surpopulation de la maison d’arrêt et de correction de Thiès.

Mme Ndèye Fatou Diouf Samb, a par ailleurs reconnu que son service ne bénéficie pas de budget pour le moment et que le fonctionnement de ce dernier dépend exclusivement du directeur de la Mac de Thiès qui est soutenu par des bonnes volontés qui sont même en train de forer un puits pour mettre fin au problème de manque d’eau de la maison d’arrêt et de correction de Thiès qui vit un calvaire terrible à chaque fois que la Sénélec prive l’établissement d’électricité.



Ibrahima NDIAYE (Correspondant à Thiès)






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image