leral.net | S'informer en temps réel

Un garçon condamné à deux ans de prison pour vol en réunion commis la nuit

Un jeune garçon a été condamné, lundi à Dakar, à deux ans de prison ferme pour avoir volé un ordinateur portable, sur le chemin du retour, après le combat de lutte Boye Niang/Less 2.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Avril 2012 à 17:53 | | 0 commentaire(s)|

Un garçon condamné à deux ans de prison pour vol en réunion commis la nuit
Après le combat de lutte, Boye Niang / Less 2, dans la nuit du 9 avril, le prévenu, un jeune homme de 21 ans, accompagné de quatre copains décident de passer par Hann Maristes pour rentrer à Cambérène.

Arrivés vers 21 heurs 30 minutes dans ce quartier paisible, le prévenu voyant qu’un homme était seul dans la rue et détenait un ordinateur portable, sort un couteau et le menace. Un autre membre de la bande s’empare de la machine.

Après une farouche course-poursuite, les agresseurs se réfugient dans les champs de Hann Maristes. Après deux heures d’attente, seule une personne — le prévenu dans cette affaire — sort de la cachette.

Mais la victime était encore en train d’attendre. Le prévenu sera pris, ligoté et sauvagement battu avant de donner le numéro de téléphone son père.

Son père a indiqué, au bout du fil, que ses compagnons lui ont rendu compte et que c’est un autre qui avait pris l’ordinateur.

A la barre, le prévenu a nié les faits en bloc, estimant que ce sont ses compagnons qui ont pris l’ordinateur et qu’il ne savait pas que c’était une bande d’agresseurs. ‘’Je n’ai jamais volé. Je ne suis jamais parti suivre un combat de lutte. C’était la première fois. C’est en rentrant qu’on a pris un raccourci’’ a-t-il précisé.

Dans ses réquisitions, le procureur a souligné que le prévenu est coupable car c’est lui qui a tenu en respect la victime. ‘’La réunion est aussi établie car ils étaient un groupe. Pour la répression, je demande deux ans ferme’’, a-t-il poursuivi.

La défense assurée par Me Babacar Mbaye a souligné qu’on ’’nous parle de couteau depuis le début de l’audience mais il n y a aucun scellé alors que la victime a affirmé qu’il l’a amené à la gendarmerie’’. Il a estimé que ’’le doute est persistant’’ dans cette affaire.

En outre, Me Mbaye a demandé une application bienveillante de la loi et a invité le tribunal à ne pas retenir la circonstance aggravante de la nuit.

Après en avoir délibéré, il a été reconnu coupable de vol en réunion commis la nuit. Une peine de deux ans de prison ferme lui a été infligée.


SOURCE:APS






Hebergeur d'image