leral.net | S'informer en temps réel

Un présumé meurtrier sauvé par l'annulation de la procédure

La Cour d’assises de Thiès a prononcé mercredi l'annulation des procès verbaux d’accusation de l’accusé Bocar Diakhaté, poursuivi pour homicide volontaire sur son propre cousin, Alioune Dieng, et ordonné sa mise en liberté.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Juillet 2014 à 00:21 | | 0 commentaire(s)|

Un présumé meurtrier sauvé par l'annulation de la procédure
Les faits se sont déroulés le 20 juin 2011, quand les éléments du commissariat urbain de Thiès ont appris que Alioune Dieng aurait succombé au cours de son évacuation à l’hôpital régional de Thiès.

Arrivés sur les lieux, au quartier Mbour 1 à Thiès, ils ont entendu le cousin de la victime, Bocar Fall, qui déclarait que les deux personnes se sont disputées. Au cours de la bagarre, Bocar Diakhaté a poignardé son cousin Alioune Dieng, qui a succombé, au cours de son évacuation.

Interpellé par les enquêteurs, Bocar Diakhaté, a avoué son forfait et déclaré que son cousin l’a violemment frappé. Selon lui, il lui a donné un coup de couteau qui lui sera fatal.

A l’entame du procès, l’avocat de la défense, Me Demba Ciré Bathily, a soulevé 4 exceptions de nullité pour ensuite plaider l’annulation de toute la procédure et du procès-verbal d’accusation qui selon lui, a violé toutes les règles de droit et de la défense.

Pour lui, l’accusé Bocar Diakhaté n’a pas bénéficié de l'assistance d’un avocat durant toute la procédure. Il a également signalé des manquements sur le fond notés et sur la forme, et sur le respect des procédures de droit.

La Cour d’assises de Thiès, à la suite de son délibéré, a répondu favorablement à la requête de l’avocat de la défense. Elle a ainsi prononcé l'annulation de la procédure et ordonné la mise en liberté de l’accusé Bocar Diakhaté.

aps






Hebergeur d'image