leral.net | S'informer en temps réel

Voici la Déclaration du Collectif des Petits fils de Seydi El Hadj Malick SY

Le Vendredi 17 Février 2012, les forces de police de l’Etat sénégalais ont, dans le cadre de la répression des manifestations de l’opposition, envoyé des bombes lacrymogènes dans la Zawiya Seydi Hadj Malick SY (RTA) de Dakar, au moment même où une partie importante de la communauté tidjane de cette ville s’apprêtait à sacrifier à la traditionnelle hadaratoul Joumhat.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Février 2012 à 22:07 | | 9 commentaire(s)|

Voici la Déclaration du Collectif des Petits fils de Seydi El Hadj Malick SY
Depuis 2000, les lieux de cultes cristallisant la foi des fidèles, sont de manière récurrente systématiquement profanés.

Vendredi 14 avril 2006, la Cathédrale de Dakar ;

Vendredi 15 février 2008, la Grande mosquée de Dakar ;

Vendredi 17 février 2012, la Zawiya Seydi Hadj Malick SY de Dakar.

Quelle fatale coïncidence, toutes les forfaitures du pouvoir libéral se déroulent toujours un Vendredi saint !

Les morts déplorées lors des manifestations n’ont pas poussé le Président de la République à tenir un discours solennel pour s’incliner devant leurs mémoires ni faire observer une minute de silence.

Cet acte profanatoire, qui procède d’une absence manifeste d’esprit de discernement et d’un irrespect total des convictions religieuses d’une partie importante de la population sénégalaise, a provoqué la colère de tous les musulmans et, au-delà, de tous les citoyens de notre pays. N’eût été l’esprit de responsabilité et de mesure de la communauté, un tel acte aurait pu entraîner des conséquences d’autant plus désastreuses que le lieu profané constitue un lieu hautement sacré et une référence chère au cœur de tous les musulmans sénégalais, singulièrement des tidjanes en ce jour saint.

Il nous convient de prendre toute la mesure de la gravité de la situation. En effet, Cet acte innommable intervient dans un contexte où son Eminence Serigne Mansour SY (Que Dieu lui accorde une longue vie et une bonne santé), le khalife des tidianes a lancé un appel solennel pour la paix durant le Mawloud en insistant : « Diam, diam, diam » (la paix, la paix, la paix).

Les autorités ont fait fi du caractère symbolique du mois de la naissance du Prophète Mohamed (PSL), du Vendredi, jour de ferveur et de communion. C’est l’heure de la Hadara qui marque toute l’incandescence spirituelle : heure de recueillement, de méditation et de prière que Seydina Cheikh Ahmed Tidjane (RTA) a préférée à toute heure constitue un moment de rencontre hebdomadaire, où, à l’unisson, les tidianes, toutes ethnies, toutes races, toutes langues confondues, psalmodient le nom d’ALLAH (SWT).

C’est un moment sublime où le disciple connait dans un état paroxystique, l’osmose jubilatoire et l’ivresse de l’immersion dans la proximité divine et prophétique. Cette immersion dument appliquée a « pour effet certain la purification, d’une part, de l’âme par l’élimination des vices et la concrétisation des vertus et d’autre part, une sublimation et une luminescence intime dont la finition spontanée et immédiate est le jaillissement d’une vision qui se reflète sur le miroir poli de l’âme dégagée de toute flétrissure » tel que Abdul Aziz Ben Abdallah l’a si bien souligné dans son commentaire du Bughyatul Moustafid de Ibn Larbi Ben Sayih.

Cette présence hebdomadaire dans ces séances de Hadara « reflète le souci constant du croyant en quête d’un comportement idéal, susceptible d’assurer à l’homme imbu de spiritualité, l’équilibre rationnellement humain entre le psyché et la matière, grâce à un esprit prospectif révélateur, qui permet d’introspecter les subconscients d’élucider les secrets les plus intimes du fort intérieur, de sonder la nature intrinsèque de l’être dans sa double quintessence humaine et somato-psychique ». Abdul Aziz Ben Abdallah.

Le but recherché, c’est l’illumination du cœur où viennent se projeter les clartés de la foi. Cette incursion dans l’âme inquiète incursion presque freudienne, c’est cela aussi la Hadara que les tidjanes, en quête de sérénité, tiennent tous les vendredis, à une heure bénie avant le coucher du soleil.

Au moment où la Zawiya d’El Hadj Malick SY (RTA) est profanée au Sénégal, voici le témoignage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, qui magnifie hautement le rôle des Zawayas, surtout tidjane, quand il dit « L’histoire de l’islam en Afrique, et notamment dans les pays subsahariens, atteste que cette religion s’était répandue, au premier chef, grâce aux maîtres des confréries soufies, aux pieux commerçants de confession musulmane et aux prédicateurs, qui prêchaient, de belle manière, les hautes valeurs de la moralité.

En première ligne de ceux-là figuraient les Cheikhs et les adeptes de la Tariqa Tijaniya qui ont initié les musulmans de ces contrées aux vertus de l’islam, aux exigences de rectitude morale et de discipline, et à la nécessaire observation des prescriptions religieuses. Outre l’invocation assidue du Créateur (zikr) et l’obligation de s’astreindre aux commandements de la Jamaa (communauté des musulmans), ils leur ont également inculqué ce que signifient l’élévation de l’âme qui transcende les rancœurs et les rancunes, le sens du pardon, à montrer même en position de force, la tolérance et la coexistence avec autrui, le devoir de transparence les uns envers les autres, la mansuétude, l’émulation dans l’accomplissement d’œuvres de charité et le raffermissement des liens de fraternité religieuse. Une fraternité si fortement ancrée dans les cœurs que ces adeptes se plaisaient à s’appeler entre eux par le vocable très affectueux de « Ahbab » (pluriel de « habib » qui veut dire « bien-aimé »).

« C’est également grâce à cette Tariqa que les musulmans de ces contrées ont pu résister à l’invasion coloniale, se mettant ainsi à l’abri des périls de l’extrémisme, de l’ostracisme et du fanatisme religieux. De fait, des milliers de zawiyas et de mosquées se remplissaient de croyants récitant le Coran, entonnant les textes invocateurs de Dieu et pratiquant d’autres rituels d’adoration. Tant et si bien que la doctrine de cette Tariqa s’est muée en un modèle d’éducation reconnu pour son efficacité à éclairer les esprits et à les guider sur la trace des hommes pieux de la première heure ». Plusieurs confréries se reconnaitront dans cette description.

En effet les Zawiyas des confréries en général, et celles d’El Hadj Malick SY (RTA) en particulier, partout au Sénégal, incarnent ces valeurs que le pouvoir libéral a délibérément piétinés. Et ALLAH dans Sa Sagesse Infinie, lui promet déjà une sanction quand il dit : « Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d’Allah, on mentionne Son Nom, et qui s’efforce à les détruire? De tels gens ne devraient y entrer qu’apeurés. Pour eux, ignominie ici-bas, et dans l’au-delà un énorme châtiment. »

Sourate Baqara, verset 114

Pour toutes ces raisons, le Collectif des petits fils et arrières petits fils de Seydi Hadj Malick SY (RTA), ici réunis et mandatés :

- après une large et profonde concertation avec la hiérarchie de la famille ces deux derniers jours,

- accompagnant la démarche entreprise par ces dites voix plus autorisées,

- considérant l’aveuglement dont ont fait montre les forces de police,

- considérant la faiblesse des arguments avancés par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, pour expliquer un acte aussi ignoble,

- considérant la légèreté avec laquelle cet acte ignoble a été traité par les hautes autorités de l’Etat,

- considérant l’installation dans notre pays, depuis quelques jours, d’un climat de violence lourd de danger pour la paix des sénégalais et le respect de leurs droits,

- condamne les actes perpétrés au niveau de la Zawiya Seydi Hadj Malick SY (RTA) de Dakar ainsi que les violences exercées de manière aveugle sur des fidèles dont le seul crime était de protester contre la profanation de leur lieu de culte.

En vertu de ce qui précède :

- appelle le Président de la République à présenter publiquement ses excuses à la Communauté musulmane en général, la Tariqa Tijaniya en particulier, et singulièrement, à la famille Cheikh El Hadj Malick SY (RTA) ;

- exige la démission de l’actuel Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, dont relèvent les auteurs de l’acte ignoble perpétré le Vendredi 17 février 2012 ;

- exige l’application de sanctions exemplaires à l’endroit des auteurs.

Dans le sillage de la pensée et de l’action d’El Hadj Maodo SY et de ses descendants (RTA) :

- appelle tous les acteurs politiques sans distinction à rechercher le retour à un climat de sérénité et de dialogue afin de traverser paisiblement les importantes échéances qui nous attendent ;

- afin de permettre aux guides religieux musulmans comme catholiques, aux leaders politiques tout comme ceux des organisations de la société civile de créer les conditions d’une concertation nationale ouverte, féconde et sincère ;

- appelle le Président de la République à mettre au-dessus de tout : la préservation de l’intérêt national ;

Nous ne saurions conclure sans remercier tout le peuple sénégalais pour son soutien et sa sympathie lors de ce douloureux évènement.

En nous inclinant pieusement devant la mémoire de nos chers concitoyens disparus ;

Nous en appelant aussi à une journée de prières pour le salut de leurs âmes et pour la paix civile.

Le Collectif des petit- fils et arrières-petit-fils de Cheikh Seydi El Hadj Malick SY (RTA)


Fait, à Tivaouane le 20 Février 2012



1.Posté par azou le 23/02/2012 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis un habitué de la ZAWIA mais certains de ce collectif n'ont jamais mis les pied au ZAWIA...
ILS SONT TOUS DES BUSSNESSMEN...Comme le reresentant du qualif a deja fait une declaration
ils ne devaient pas faire une autre declaration...cela montre que

2.Posté par ahmadou le 23/02/2012 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai l'impression que les tidianes en générale ne sont pas des talibés. Ont a l'impression que c'est une famille divisée. Un marabout doit etre pondéré dans ses actions. Chaque fois qu'un tidiane se sent humiliés il veut se venger soit avec son chapelet soit avec salatou fatiha. Cette prière sur le profete ne saurait faire du mal à une mouche. Le vénéré chekh tidiane cherif ne pouvait pas être un rancunier. Et n'oubliez pas que ni la salatou fatiha ni le bourde n'appartiennet aux tidianes. Ils l'utulise seulement. Il faut un esprit de dépassement . Dieu préfére le pardon. Comment demander à Wade qui va bientôt quitter le pouvoir de venir s'excuser. Il a du le faire avec Al ibn. Moi je serais plus heureux que vous alliez chez les autres tidianes avec le petit fils de cheikh ahmet tidiane. Et même cerise sur le gâteau l'amener à touba pour qu'on puisse lui donner un adia en tant que cherif. Cela aurai permis aux aux uns et aux autres de se rapprocher. Wade partira bientôt car pour les mourides on doit rien attendre d'un pouvoir temporel. Et je remarque qu'il a monnaiyé cher son appartenance à cette confrérie par des milliard alloué aus autres tarikha. Avant sa venue au pouvoir trèes peu de mara était riche. S'il part je n'envie pas son remplaçant. La concurence n'a pas de sens en islam. Il ne faut développer des complexes d'infériorité. La tarikha tidiane appartient a cheikfh tidiane cherif et s'aura bien se défendre. Mais une mosquée appartient a dieu. Même la profanation d'une église nous fait mal nous musulmant

3.Posté par modou le 23/02/2012 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d'accord avec toi. Ce qu'il faut surtout condamner c'est de manifester les vendredis contre
les policiers en leur jettant des pierres puis d'aller se réfugier dans des lieux saints, et que personne n'en parle.
On ne peut pas condamner les policiers, le rôle de la police c'est le maintient de l’ordre, et cela ne peut pas se faire sans heurt, si les fauteurs de troubles utilisent la violence.
c'est démagogique de vouloir récriminer les policiers, il faut se poser pourquoi l'incident est survenu.(et surtout nulle part ailleurs où à la zawiyaa).
Il faut éviter les récupérations politiques. seydil hadj Malick n'a jamais verser dans la violence ni dans son langage ni dans ses actions, alors cette famille n'a pas le droit de faillir à ces "djikoo" du saints homme.

4.Posté par modou le 23/02/2012 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je parle surtout aux plus jeunes de la familles qui se sont prononcés après Al Ibn

5.Posté par fall le 23/02/2012 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis trés sincérement tidiane ; ce jour là les responsables de la mosquée devaient faire la qadra dans une autre mosquée parce qu'il y avait des émeutes ; je suis contre arona sy et sa bande mais le policier qui a lancé la grenade ne la pas fait sciemment car il n'ose pas ; il ne faut pas en faire une récupération politique ; il faut défendre les vertus de la tariqa; ousmane ngom s'est excusé et il est tidiane ; wade va partir avec ndigeul ou sans ndigeul

6.Posté par askanwi le 23/02/2012 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le " NAAFEKEYISME " L'HYPOCRISIE doit cesser dans ce pays. Pourquoi autant d'acharnement contre un système , contre un régime ? Et pourtant, ils prennent chaque jours que fait l'argent de WADE; ce que nous n pouvons pas comprendre c'est pourquoi attendre jusqu'aujourd'hui pour attaquer le président le mieux élu depuis que le Sénégal a connu d'élections. Ce n'est bien gentil de leur part. IL y a quatre éléments qui montrent leur dédain, leur mépris face à Wade.
-D'abord étant un talibé mouride; les autres le taxe de pourfendeur; de profanateur ou de blasphémateur s'il était un des leurs, ce serait le contraire..
-Ensuite parmi eux, certains attendaient impatiemment les sous de Wade, mais en vain ils n'ont vu ni le beurre , ni l'argent du beurre; l'attaque au niveau de la ZAWIYA a soulevé l'ire de cette communauté pour jeter le discrédit à wade; personne ne va les suivre sur leur démarche...
-Enfin ils n'ont pas de paroles, ils savent que seul Touba peut quelque chose contre Wade, leur Ndigeul ne vaut à rien , s'ils le donnaient ils risqueraient de tomber comme serig Mansour sy lors des élections de 2000. Leur conférence là est vouée à l’échec, c'est pas des hommes religieux, ils ne vivent que pour des intérêts.
Ainsi comme l'a si bien dit Ahmadou; ces irresponsables ne s’entendent même dans leur propre famille, comment voulez vous qu'ils nous guident ou nous dirigent; le Sénégal refuse d’être mené dans une impasse, dans un bateau par des mercenaires aux passés lugubres et douteux du genre Habib sy, Mansour sy Djiamil, et des politiciens sans scrupule aucun
j'encourage AZOU et AHMADOU au passage qui sont d'avis avec le peuple.

Merci .

7.Posté par sowg le 23/02/2012 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis anti confrérique et musulman ; heureusement que ousmane ngom et arona sy sont tidiane sinon ce serait un probléme contre wade ou entre tariqa ; mansour sy djamil doit savoir que el hadj malick ne s'est jamais comporté comme il le face aux colons ; touba n'attend rien de wade et du futur président ; que wade parte ou reste touba avance parce que les talibés en ont fait leurs propres affaires ; personne au sénégal n'ose s'attaquer à un lieu de culte comme la mosquée ; ces politiciens déboussolés ont amplifié l'affaire : les responsables de la zawiya sont irresponsables ; il fallait faire la qadra dans une autre mosquée ; prions pour que wade dégage car il n'arrange personne

8.Posté par Babacar le 23/02/2012 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ku wax fegn, vos propos témoignent une certaine rancœur qui ne dit pas son nom mais heureusement les gens sont assez intelligents pour comprendre votre malhonneté et pourtant pas plus que le mois passé des mourides ont attaqué une mosquée à Diourbel et le Ministre a pris fait et cause pour eux et ça n'a dérangé personne. soyez sérieux même si vous avez le droit de défendre Wade, laissez au moins aux autres la liberté de leur expression. Sachez que ces petits fils de Maodo n'attendent rien de wade et de son conglomérat. A bon entendeur salut. Précisons à l'endroit de votre suprême ignorance que la Tarikha Tijane n'appartient pas à cheikh Ahmed Tijane Chérif (RTA) qui en est est un DISCIPLE. Merci aux petits fils de Maodo

9.Posté par saliou le 25/02/2012 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

babacar du con là,
saches que notre pays est lahique, et que cette bande de profiteurs de tidjiannes, busnesmanes, récupèrateurs a été depuis longtemps démasquée.
Ils auraient du demander aux manifestants de ne pas rentrer dans la mosket après avoir jeté des pièrres aux forces de l'ordre.
On aurait vu leur menine.
je te rappelle que quant khadime mbaké avait commi des délits financiers, il a été poursuivi jusqu'à touba.
Jean peaul diaz a été lui traqué jusque dans l'église, et ensuite arrêté plus loin.
Ici force reste et restera à la loi.
quant à toi et ta bande de tidjannes mécreillants, allez chier ailleurs, de préfèrance au maroc ou en algérie, là ou est né la thidiania.
Ici c'est le mouridisme notre confrèrie nationnale, et rien d'autre.
Vous etes en fait des rapasses, qui croient et pensent que la fin du vieu approche, pour lui assénner le dernier coup.
allez vous faire foutre labà au magrhéb. co

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image