leral.net | S'informer en temps réel

Vol de 30 cartons de poulpes dans un bateau : Quatre membres de l’équipage attraits à la barre


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Mai 2012 à 19:38 | | 0 commentaire(s)|

Vol de 30 cartons de poulpes dans un bateau : Quatre membres de l’équipage attraits à la barre
Marins de leur état, Saliou Seck et Omar Mbengue, ainsi que le graisseur Abdoulaye Gaye et Assane Faye, ont comparu hier à la barre du
tribunal des flagrants délits, pour vol en réunion commis au préjudice de l’employeur. Un procès qui n’a pu se tenir, puisque le tribunal, qui
devait statuer sur l’exception de nullité de la procédure, soulevée par les avocats de la défense, a fixé son délibéré au 7 mai prochain.
En effet, dès l’appel du dossier et la comparution des quatre mis en cause, Mes Seyni Ndione, Padonou et leurs confrères de la défense ont soulevé une exception, en précisant que les faits se sont produits en mer, dans un navire et que ce sont les dispositions du Code de la Marine Marchande qui devaient être appliquées. Estimant que lorsque la cargaison a été affectée par un vol, les faits n’ont pas été mentionnés dans le carnet de bord, comme il est de coutume dans ce genre d’incident, les avocats de la défense en ont conclu que la procédure n’a pas été respectée. Ce qui veut dire, selon eux, que les poursuites sont nulles et la détention des mis en cause arbitraire. Quoi qu’il en soit, il faut retenir que ces derniers sont retournés en prison jusqu’au 7 mai prochain, puisque le tribunal a refusé la demande de liberté provisoire formulée par la
défense. En effet, c’est de la plainte du directeur adjoint de la Société de pêche et d’ornement sénégalais (Sopasen) que tout est parti. Ce dernier raconte que dans la nuit du 12 au 13 avril, vers les coups de 3 heures du matin, le chef mécanicien faisait une ronde, lorsque arrivé à hauteur de la cale de conservation, il a constaté que le couvercle métallique était ouvert. C’est ainsi qu’il a également constaté qu’il y avait un lot de 3O cartons de poulpes, rangés sur le côté du treuil. Etant retourné se coucher après une petite enquête non fructueuse, le chef mécanicien, qui s’était réveillé vers les coups de 5 heures du matin, a eu la surprise de constater que les caisses en question avaient disparu et que la cale était refermée. C’est donc, selon le sieur Adama Lam, ce dernier qui a avisé le maître d’équipage, qui le même jour, lui aurait dit que Saliou Seck a avoué être impliqué dans cette tentative de vol, mais l’a supplié de ne rien dire à personne. Dans son audition, le chef mécanicien aurait également cité les trois mis en cause, comme étant également impliqué dans cette affaire de vol.


SOURCE:Popxibar.com






Hebergeur d'image