leral.net | S'informer en temps réel

137 émigrés « clandestins » sénégalais prochainement expulsés des USA


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Février 2017 à 11:42 | | 0 commentaire(s)|

Sénégalais de la diaspora au pays de l'Oncle Sam en situation administrative irrégulière vous allez rentrer chez vous. Des mesures d'expulsions qui remontent au mois de juin 2016 ont été officiellement notifiées au Consulat Général du Sénégal à New York et à l'Ambassade du Sénégal à Washington.


Et prochainement, cent trente-sept émigrés de ce pays en situation irrégulière aux Etats-Unis et faisant l'objet de mesures de reconduction à la frontière prises par les autorités compétentes américaines, seront rapatriés au Sénégal, selon l'agence sénégalaise de presse (APS) qui cite une source officielle.


Les « griefs » retenus contre ces « modou-modou » (émigrés) illégaux sont entre autres, l'entrée illégale et séjours irréguliers sur le territoire américain, trafic et/ou la consommation de stupéfiants, délits financiers, et délits de contrefaçon, a précisé l'agence.

 « Depuis cette date, les intéressés ayant épuisé toutes les voies de recours, les Services compétents américains et sénégalais ont entamé des consultations sur les modalités de mise en œuvre de ces mesures dans le strict respect des droits et de la dignité des personnes concernées », selon la même source.

Expulsés par vols charters

 

Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur après avoir réagi à cette information précise que « ces cas de rapatriement pour les faits sus indiqués n'entament en rien le comportement exemplaire dont la diaspora sénégalaise vivant aux Etats Unis et ailleurs dans le monde a toujours fait montre ».


Donc pas sûr que ces sénégalais vont bénéficier d'une  "seconde chance" puisqu'il n'y a pas eu de refus de la part des autorités sénégalaises comme ce fut le cas précédemment lorsque 20 émigrés du pays de la « Terranga » ont été menacés d'expulsions par vols charters.


Cette fois ci, Il a été convenu de les reconduire « par vols charters affrétés par le gouvernent américain ». Néanmoins onze personnes vont bénéficier d'un rapatriement par vols commerciaux.
 

Par Khadim Mbaye 




Cliquez-ici pour regarder plus de videos